Man­ger équi­li­bré

City Ride - - Sante -

Bien sûr, la pra­tique spor­tive doit s’ac­com­pa­gner d’une ali­men­ta­tion équi­li­brée. En ef­fet, il ne ser­vi­ra à rien de se dé­me­ner pen­dant une heure si c’est pour se je­ter sur la pre­mière glace ou le pre­mier gâ­teau ve­nus ! Il est donc im­por­tant pour par­ve­nir à faire fondre votre pe­tit bi­don de man­ger bien et équi­li­bré, sans gri­gno­tage entre les re­pas ! Man­ger sai­ne­ment consiste donc avant tout à ap­por­ter à votre or­ga­nisme une gamme com­plète de nu­tri­ments avec un nombre de ca­lo­ries adap­té à votre dé­pense éner­gé­tique. Chaque re­pas doit donc conte­nir des lé­gumes, des fé­cu­lents, des pro­téines, une por­tion de lait et une por­tion de fruits en pri­vi­lé­giant les moins su­crés, à sa­voir : fram­boises, mûres, fraises, me­lons, pêches, nec­ta­rines, pommes, poires et agrumes, pa­paye, la goyave, la mangue. En ce qui concerne les lé­gumes, sa­chez qu’ils sont des al­liés de taille pour perdre vos poi­gnées d’amour à condi­tion tou­te­fois de choi­sir ceux à faible te­neur en ca­lo­ries mais riches en nu­tri­ments et en fibres. Par­mi les plus re­com­man­dés on trouve entre autres, l’avo­cat qui mal­gré un lé­ger sur­plus de ca­lo­ries contient de la L-Car­ni­tine qui aide à brû­ler plus de graisse, les as­perges qui aident à dé­com­po­ser l’acide oxa­lique qui colle la graisse à nos cel­lules. On peut aus­si consom­mer de la to­mate, ex­cellent brû­leur de graisse grâce à la pré­sence de vi­ta­mines C et de Ly­co­pène. Sa­chez en­fin que la consom­ma­tion de pommes de terre froides, riches en ami­don ré­sis­tant, est re­com­man­dée pour perdre du ventre. Ce­la peut en éton­ner plus d’un, mais l’ami­don ré­sis­tant n’étant pas di­gé­ré dans l’in­tes­tin, il tra­verse le sys­tème di­ges­tif sans être trans­for­mé, ce qui lui per­met d’agir comme une fibre ali­men­taire et vous ap­por­ter le sen­ti­ment d’être ras­sa­sié sans pour au­tant être sto­cké. En­fin, pour perdre son pe­tit ventre, il est es­sen­tiel de res­ter zen. En ef­fet, en pé­riode de stress, l’or­ga­nisme pro­duit du Cor­ti­sol, une hor­mone qui contri­bue à l’aug­men­ta­tion de la graisse ab­do­mi­nale. Voi­là, à vous main­te­nant de vous prendre en main pour re­trou­ver une belle sil­houette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.