L

Com­bien de cy­clistes re­chignent à por­ter un casque pour des rai­sons de confort, d’es­thé­tique et d’en­com­bre­ment ? Pour­tant, en cas de chute, le port du casque sauve des vies ! C’est pour ré­pondre à cette pro­blé­ma­tique que Höv­ding a créé un air­bag pour cy­cl

City Ride - - Securite -

’idée du Höv­ding est née en Suède, ini­tiée en 2005 par An­na Haupt et Te­rese Al­stin, deux étu­diantes sué­doises. Ce casque “in­vi­sible” est le fruit de sept ans de re­cherches pour leur thèse à l’école de l’In­dus­trie du de­si­gn de Lund. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette idée “d’écharpe” conte­nant un air bag mi­nia­ture n’est pas pas­sée in­aper­çue. Le pro­jet a tel­le­ment sé­duit qu’il a été ré­com­pen­sé par une bourse of­frant aux deux cher­cheuses sué­doises la pos­si­bi­li­té de pas­ser à la pro­duc­tion. Une aide non né­gli­geable qui leur au­ra per­mis de fi­nan­cer une pe­tite par­tie des dix mil­lions de dol­lars in­dis­pen­sables pour ef­fec­tuer des cen­taines d’heures de si­mu­la­tions, de tests et d’études avec des spé­cia­listes des trau­ma­tismes crâniens avant de pou­voir en­fin fi­na­li­ser ce pro­duit de pro­tec­tion très ori­gi­nal. Le pro­duit se pré­sente donc sous la forme d’un tour de cou, pou­vant être per­çu comme un ac­ces­soire de mode (la housse étant dis­po­nible en plu­sieurs di­zaines de mo­tifs), do­té d’une bat­te­rie of­frant jus­qu’à 18 heures d’au­to­no­mie quand il est en marche et né­ces­si­tant une re­charge toutes les six se­maines pour une de­mi-heure de vé­lo quo­ti­dienne. Une fois ac­ti­vé avec le bou­ton pres­sion de la fer­me­ture (des Leds ain­si qu’un si­gnal so­nore confirment ces opé­ra­tions de mise en fonc­tion­ne­ment du pro­duit), le Höv­ding en­re­gistre les mou­ve­ments du cy­cliste 200 fois par se­conde. De mul­tiples cap­teurs four­nissent en temps réel les in­for­ma­tions à un mi­cro­pro­ces­seur puis­sant. Grâce à un al­go­rithme dé­ve­lop­pé sur la base de don­nées ré­col­tées en condi­tions nor­males d’uti­li­sa­tion et lors de si­mu­la­tion d’ac­ci­dent, tous les mou­ve­ments anor­maux du cy­cliste se­ront dé­tec­tés et gon­fle­ront l’air­bag en un dixième de se­conde (0,1 s). La tête se­ra donc en­tiè­re­ment en­ve­lop­pée avant qu’elle ne heurte l’obs­tacle. Et le plus im­pres­sion­nant, c’est que ce­la se fait en dou­ceur. Bien sûr, cer­tains di­ront qu’un tel tour de cou doit être désa­gréable à por­ter lors de fortes cha­leurs. C’est vrai que ce­la tient chaud. Mais en réa­li­té c'est sur­tout son poids qui peut ap­pa­raître comme un han­di­cap puis­qu’il pèse en­vi­ron 650g. Mais si la sécurité est à ce poids, ce­la vaut peut-être le coup! Der­nier point, en fonc­tion de votre taille, le Höv­ding peut gé­né­rer un point de pres­sion dans le haut du dos, car la concep­tion du tour du cou passe par un main­tien sur cette zone. Au cours d’un test ef­fec­tué par la com­pa­gnie d’as­su­rances Folk­sam por­tant sur treize casques pour cy­clistes com­mer­cia­li­sés

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.