Elé­gance et flui­di­té

City Ride - - Entreprise -

En oc­tobre der­nier, la marque As­koll inau­gu­rait son pre­mier ma­ga­sin en France, à Pa­ris, pré­ci­sé­ment à quelques pas de la gare de lyon. Il s’agit là de la pre­mière vi­trine, en propre, de la marque hors d’Ita­lie, mais ce­la ne de­vrait pas être la der­nière. la so­cié­té trans­al­pine a en ef­fet l’in­ten­tion de s’im­po­ser comme l’un des ac­teurs ma­jeurs dans le pe­tit monde du vé­lo à as­sis­tance élec­trique. Et les dé­buts sont plu­tôt pro­met­teurs : en 15 mois, 1500 vé­los ont été ven­dus en Ita­lie ! Cet in­té­rêt pour la mo­bi­li­té douce élec­trique est né il y a trois ans. Au­pa­ra­vant, c’est dans un tout autre do­maine que la so­cié­té créée par Elio Ma­rio­ni oeu­vrait : ce­lui de la mo­to­ri­sa­tion d’ap­pa­reils élec­tro­mé­na­gers. As­koll est en ef­fet l’en­tre­prise lea­der dans la pro­duc­tion de mo­teurs élec­triques à la tech­no­lo­gie in­no­vante pour l’élec­tro­mé­na­ger et les aqua­riums. Cette ac­ti­vi­té a tou­jours été me­née avec des vues éco­lo­giques vi­sant à dé­ve­lop­per les mo­teurs les moins gour­mands sur le plan éner­gé­tique tout en res­tant ef­fi­caces. l’en­tre­prise a dé­po­sé plus de 850 bre­vets in­dus­triels, au­tant dire que la mo­to­ri­sa­tion, c’est son les vé­los élec­triques, comme les scoo­ters, ont été en­tiè­re­ment dé­ve­lop­pés en Ita­lie, et sont pro­duits dans une des onze usines eu­ro­péennes dé­te­nues par le groupe As­koll. le PdG du groupe in­siste bien sur le fait que ses vé­los (un mo­dèle ac­tuel­le­ment dé­cli­né en cadre ou­vert ou fer­mé) ont été pen­sés pour être élec­triques, certes, mais aus­si élé­gants avec un de­si­gn fluide. le pa­ri, de ce point de vue, est plu­tôt réus­si avec des tubes de cadre très fins, une pos­si­bi­li­té de per­son­na­li­ser son vé­lo en choi­sis­sant la cou­leur des garde-boue, de la face avant de la bat­te­rie et l’éven­tuelle pré­sence d’un porte-ba­gages. Mais ce qui étonne le plus, c’est la pré­sence, as­sez in­édite il faut bien le re­con­naître, de la bat­te­rie au ni­veau de la co­lonne de di­rec­tion. Ce­la ne va pas sans rap­pe­ler le bon vieux so­lex avec son mo­teur sur l’avant. « Ce choix est avant tout lié à la vo­lon­té de pro­po­ser un pro­duit très propre, sans câbles om­ni­pré­sents comme sur la plu­part des autres VAE » ex­plique Elio Ma­rio­ni, le PdG de la so­cié­té As­koll. Et c’est vrai qu’en y re­gar­dant de plus près, les câbles sont très dis­crets. Même ceux des freins qui passent di­rec­te­ment dans le gui­don. Pas de doute, c’est très épu­ré et élé­gant. Reste à sa­voir ce que ce­la vaut à l’usage, et ça tombe bien, nous avons pu prendre le gui­don de ce pre­mier mo­dèle en toute dé­con­trac­tion dans les rues de Pa­ris !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.