L

City Ride - - Pratique -

a so­cié­té ikea est spé­cia­li­sée dans les meubles en kit à mon­ter soi­même. C’est donc tout na­tu­rel­le­ment que le vé­lo Slad­da se­ra ven­du en car­ton en kit par­tiel­le­ment mon­té. en le sor­tant du car­ton, on dé­couvre donc le cadre et le train ar­rière dé­jà mon­tés. en ce qui concerne la roue avant, les porte-ba­gages, le gui­don et la selle, c'est à vous de jouer. Pour des no­vices en ma­tière de vé­lo, il fau­dra comp­ter une heure pour ve­nir à bout du mon­tage. Mais nor­ma­le­ment, ce­la ne doit pas po­ser de pro­blème, la no­tice se ré­vé­lant as­sez claire. Seul re­gret, on nous donne les couples de ser­rage, mais l’ins­tru­ment per­met­tant de les contrô­ler n’est pas four­ni. Une fois mon­té, le Slad­da dé­voile des lignes fluides. Ce de­si­gn a sé­duit le ju­ry du Red dot de­si­gn Award qui lui a at­tri­bué un prix dans la ca­té­go­rie Best of the Best. Le cadre, uni­sexe et de cou­leur gris clair, a une fi­ni­tion des plus cor­rectes. La trans­mis­sion se com­pose d’une cour­roie Conti­nen­tal et de deux vi­tesses in­té­grées dans le moyeu ar­rière Sram Au­to­ma­tix. Pour le frei­nage, le Slad­da re­çoit à l’avant un frein à disque mé­ca­nique tek­tro. A l’ar­rière, on trouve un sys­tème à ré­tro­pé­da­lage. tout ce­la donne un poste de pi­lo­tage ex­trê­me­ment dé­pouillé avec juste un le­vier de frein au­quel est in­té­grée une son­nette. Un re­gret, les poi­gnées du cintre : elles font “cheap” ! A l’in­verse, les gar­de­boue en alu­mi­nium sont qua­li­ta­tifs et as­surent une bonne pro­tec­tion. On no­te­ra en­fin la pré­sence d’er­gots as­sez vo­lu­mi­neux sur la co­lonne de di­rec­tion et sur les bases ar­rière pour l’ins­tal­la­tion de porte-ba­gages avant et ar­rière ou de pa­nier. Le Slad­da se veut un vé­lo évo­lu­tif pour fa­ci­li­ter la vie du quo­ti­dien. A l’usage, nous avons été agréa­ble­ment sur­pris par le confort (ex­cep­tion faite des poi­gnées). L’as­sise est agréable et les pneus en 1.75 de sec­tion amor­tissent bien les dé­gra­da­tions du bi­tume. Sur ter­rain plat, le vé­lo avance bien. Mais dès qu’il y a du dé­ni­ve­lé, les deux vi­tesses se ré­vèlent justes d’au­tant plus que l’on ne peut ré­tro­gra­der ma­nuel­le­ment. il faut at­tendre de re­pas­ser en de­çà de 16 km/h pour voir le mé­ca­nisme ré­tro­gra­der. Néan­moins sur un tra­jet in­fé­rieur à 6 km et plu­tôt plat, ce n’est pas rédhi­bi­toire à condi­tion de prendre son temps. d’au­tant plus que les re­lances ne sont pas des plus dy­na­miques. Les concep­teurs ont ef­fec­ti­ve­ment op­té pour des bases as­sez longues, idéales pour la sta­bi­li­té mais nui­sibles à la ré­ac­ti­vi­té et à la ner­vo­si­té du Slad­da. Mais pour qui sait prendre son temps et aime l’ori­gi­na­li­té, le Slad­da ap­pa­raît comme une al­ter­na­tive ori­gi­nale aux vé­los plus tra­di­tion­nels.

Le Slad­da se veut comme une al­ter­na­tive ori­gi­nale !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.