C

City Ride - - Ahooga E Bike -

La ville heu­reuse !’est en 2015 que Phi­lippe Le­francq et son as­so­cié créent la so­cié­té Ahoo­ga avec une idée pré­cise : conce­voir un vé­lo pliant élec­trique lé­ger, élé­gant et confor­table pour convaincre les au­to­mo­bi­listes de se dé­pla­cer en ville à vé­lo. Pour re­le­ver le dé­fi, il était es­sen­tiel de conce­voir un vé­lo de qua­li­té et pas trop cher. Après des mois de re­cherches, ils ont sor­ti un vé­lo conçu en Bel­gique et fa­bri­qué en eu­rope, le Ahoo­ga. L’ori­gi­na­li­té de ce vé­lo, une géo­mé­trie tri­an­gu­laire et un cadre en alu­mi­nium dé­pour­vu de toute char­nière. Ce­la donne des lignes fluides et lé­gères. Seul le tri­angle ar­rière se re­plie, la roue pre­nant alors place entre les deux tubes du tri­angle avant. Pour le rendre plus com­pact, il suf­fit de dé­mon­ter la roue avant qui, grâce à une pièce spéciale, se re­tire ai­sé­ment pour al­ler se fixer en­suite sur le tri­angle ar­rière. Comp­tez 10 à 15 se­condes pour le com­pac­ter! Ain­si conçu, avec son em­pat­te­ment de 105cm un fois dé­plié, le Ahoo­ga com­bine les avan­tages du pliant et du vé­lo clas­sique. La po­si­tion de pi­lo­tage s’avère vrai­ment confor­table et le pé­da­lier de 52 dents lui per­met de pas­ser par­tout, avec ou sans as­sis­tance. Car le prin­cipe du Ahoo­ga, c’est bien ça : s’uti­li­ser comme un vé­lo clas­sique sur ter­rain plat et bé­né­fi­cier d’une (lé­gère) as­sis­tance quand ça grimpe. La par­tie élec­trique s’in­tègre en toute dis­cré­tion au vé­lo avec une bat­te­rie en forme de bi­don si­tuée au ni­veau du tube de selle et un pe­tit mo­teur in­té­gré dans le moyeu ar­rière. Pour la mettre en fonc­tion­ne­ment, il suf­fit d’ap­puyer sur le bou­ton rouge de la bat­te­rie et d’uti­li­ser en­suite la pe­tite com­mande si­tuée sur le gui­don. Pe­tit re­gret, cette der­nière est peu li­sible par forte lu­mi­no­si­té. Lors­qu’elle est al­lu­mée, l’as­sis­tance se dé­clenche après un de­mi-tour de pé­da­lier et donne un pe­tit coup de fouet au dé­mar­rage. en­suite elle se fait plus dis­crète et il convient de la pous­ser au maxi­mum dans les côtes pour en res­sen­tir tous les ef­fets. Mais sur ter­rain plat, la ri­gi­di­té du cadre, la pré­sence de roues de 20” chaus­sées de pneus Sch­walbe Ko­jak, confèrent à a ce vé­lo des qua­li­tés de rou­lage très agréables. en re­vanche, ce­la gui­donne à l’avant et il n’est pas ques­tion de lâ­cher une main au risque de perdre la maî­trise de la di­rec­tion. Pour un usage ur­bain, les concep­teurs ont pen­sé à équi­per le Ahoo­ga de garde-boue pliables. Un bon point, même si ce­lui de l’avant a ten­dance à se re­plier tout seul sur les chocs. Pour fi­nir, no­tons que le vé­lo Ahoo­ga est cus­to­mi­sable. On peut choi­sir entre 215 co­lo­ris, mat ou brillant, et l’ac­ces­soi­ri­ser.

As­sez com­pact, le Ahoo­ga sé­duit par ses lignes et par ses astuces tech­niques

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.