Le gin­gembre, man­geons-en

An­ti-mi­grai­neux, an­ti-can­cé­reux, an­ti-in­flam­ma­toire... les ver­tus avé­rées et sup­po­sées du gin­gembre sont mul­tiples. Consom­mée ré­gu­liè­re­ment, cette plante riche en vi­ta­mines et en mi­né­raux est un atout san­té qui sau­ra en plus sé­duire vos pa­pilles...

City Ride - - La Une -

Les ver­tus du gin­gembre sont nom­breuses, mais nombre d’en­treelles doivent en­core être prou­vées scien­ti­fi­que­ment…

Le gin­gembre est une épice d’ori­gine asia­tique très ap­pré­ciée, à la sa­veur lé­gè­re­ment su­crée, qui par­fume agréa­ble­ment les pré­pa­ra­tions cu­li­naires. Cette plante, qui pousse dans la plu­part des ré­gions tro­pi­cales et en­so­leillées, fut long­temps ré­ser­vée aux élites grecques et ro­maines pour ses pro­prié­tés aphro­di­siaques. Mais il est ap­pa­ru ra­pi­de­ment que le gin­gembre pos­sé­dait bien d’autres ver­tus re­con­nues et uti­li­sées de­puis des siècles par la mé­de­cine ayur­vé­dique in­dienne pour lut­ter contre les pro­blèmes di­ges­tifs (en fa­vo­ri­sant la sé­cré­tion bi­liaire), le manque d’éner­gie et de vi­ta­li­té ou en­core pour com­battre di­verses in­fec­tions. Sur le plan spor­tif, le gin­gembre pos­sède éga­le­ment de nom­breuses ver­tus : il se­rait an­ti-in­flam­ma­toire, an­ti­oxy­dants, an­ti-nau­séeux (que ce soit lors d’un trans­port, pen­dant une gros­sesse), an­ti-mi­grai­neux et an­ti-can­cer. Concer­nant ce der­nier point, des cher­cheurs ont mis en évi­dence que le gin­gembre li­mi­tait la pro­li­fé­ra­tion des cel­lules can­cé­reuses… Mais il faut en­core me­ner des études à plus grande échelle pour confir­mer ce­la. il ai­de­rait même à faire bais­ser la tem­pé­ra­ture en cas de fièvre. Au­tant d’ef­fets po­si­tifs qui émanent di­rec­te­ment de sa com­po­si­tion. En ef­fet, le gin­gembre est riche en mi­né­raux comme le man­ga­nèse, le phos­phore et le ma­gné­sium. il contient aus­si du cal­cium, du so­dium et du fer. Sur le plan vi­ta­mi­nique, il ap­porte éga­le­ment, en pe­tite quan­ti­té, des vi­ta­mines B1, B2 et B3 ain­si que de la vi­ta­mine C, uni­que­ment lors­qu’il est frais ! Pour bé­né­fi­cier de tous ces ap­ports, il est re­com­man­dé de consom­mer entre 2 à 5 grammes de gin­gembre sé­ché ou frais et râ­pé par jour en l’ajou­tant dans des plats ou en concoc­tant des ti­sanes. As­so­cié au cur­cu­ma et au poivre, ses ef­fets se­ront dé­cu­plés. Concer­nant plus pré­ci­sé­ment les ef­fets du gin­gembre dans le cas d’une ac­ti­vi­té phy­sique in­tense, plu­sieurs études laissent en­tendre que cette plante pos­sè­de­rait un ef­fet an­tal­gique. Si ce­la se ré­vèle exact, le gin­gembre pour­rait alors sou­la­ger les dom­mages mus­cu­laires in­duits par une pra­tique spor­tive in­tense. Néan­moins, les études ac­tuelles ont mis en évi­dence qu’en prise simple, le gin­gembre n’a pas d’ef­fet sur la per­cep­tion de la dou­leur mus­cu­laire. En re­vanche, lorsque l’on passe à 3 grammes par jour pen­dant six se­maines, la per­cep­tion des dou­leurs mus­cu­laires di­mi­nue. En ce qui concerne l’ap­pa­ri­tion de cour­ba­tures après l’ef­fort,

il ap­pa­raît que le gin­gembre, en prise quo­ti­dienne ré­gu­lière de 2 grammes sur une pé­riode de 7 à 11 jours avant une séance in­tense ou une épreuve longue dis­tance, li­mite l’ap­pa­ri­tion des cour­ba­tures. En­fin, un ap­port quo­ti­dien de 4 grammes de gin­gembre sur une du­rée de cinq jours per­met­trait de ré­cu­pé­rer les qua­li­tés mus­cu­laires plus ra­pi­de­ment après un ef­fort mus­cu­laire in­tense. Les scien­ti­fiques ont donc en­core beau­coup de tra­vail avant de prou­ver les bien­faits réels du gin­gembre pour le spor­tif. Ce­pen­dant, leurs dif­fé­rentes études laissent sup­po­ser que pour être pro­fi­table, il doit être consom­mé ré­gu­liè­re­ment (au moins 5 jours) et en dose suf­fi­sante (2 g/j mi­ni­mum). Alors, n’hé­si­tons pas et in­té­grons le gin­gembre à notre ali­men­ta­tion. En at­ten­dant d’être sûr de ses bé­né­fices pour notre san­té, il égaye­ra tou­jours nos plats et sé­dui­ra nos pa­pilles. Et rien que pour ça, pour le mo­ral, c’est tout bé­nef’.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.