Mick Walsh

DANS LE COCKPIT

Classic & Sports Car - - COCKPIT -

In­tri­gué par l’in­croyable film pro­mo­tion­nel pour le der­nier jeu vi­déo Gran Turismo, j’ai cra­qué cet hi­ver et au cours du mois de jan­vier, j’ai été sans cesse ten­té de pas­ser la soirée avec le si­mu­la­teur de com­pé­ti­tion. Ce qui m’a vrai­ment stu­pé­fait est la gamme de voi­tures clas­siques, en par­ti­cu­lier ja­po­naises, et j’ai es­sayé de re­cher­cher les mo­dèles les plus obs­curs. L’été der­nier j’ai vu pour la pre­mière fois un cou­pé Prince Sky­line 1962 dans la col­lec­tion Nis­san, et j’ai été tout ex­ci­té d’en re­trou­ver un dans Gran Turismo 6. Triste, je sais...

Il faut que je choi­sisse la plu­part des voi­tures exo­tiques car il est né­ces­saire de se consti­tuer un énorme ré­serve de cré­dit pour ac­qué­rir une Al­fa Ro­meo TZ2 ou une Fer­ra­ri P4 vir­tuelle. Les sty­listes du jeu adorent vi­si­ble­ment les clas­siques et as­sistent ré­gu­liè­re­ment aux évé­ne­ments où ils trouvent de l’ins­pi­ra­tion, dont le Good­wood Fes­ti­val of Speed, qui ap­pa­raît dans la der­nière ver­sion. “Je suis un grand fan de l’évé­ne­ment de Lord March, et la gamme de voi­tures ex­po­sées est in­croyable,” ex­plique Ka­zu­no­ri Ya­mau­chi, créa­teur du jeu.

La di­ver­si­té des voi­tures du jeu, de­puis les pro­to­types Cha­par­ral jus­qu’au “Tank car” de 810 ch de Jay Le­no, est spec­ta­cu­laire. Vous pou­vez même choi­sir la Fer­ra­ri 250 GTO de Nick Ma­son pour mon­ter la côte de Good­wood.

Frus­tré au dé­but par mon in­com­pé­tence avec la com­mande ( il nous fau­drait vrai­ment un vo­lant), ma tech­nique a com­men­cé à s’amé­lio­rer. J’ai ga­gné en confiance après quelques courses avec une VW Golf GTI Mk1, avec même quelques vic­toires. At­ten­tion : c’est une drogue !

La troi­sième sé­rie com­porte une course de clas­siques et, ayant sé­lec­tion­né une Al­pine A110, j’ai été fas­ci­né de voir le groupe de­vant moi sur la grille de Sil­vers­tone. En pole po­si­tion, il y avait une Dome Ze­ro, et es­sayer de rat­tra­per ce rare pro­to­type des­si­né par Mi­no­ru Haya­shi m’a vrai­ment mo­ti­vé. Je n’ai ja­mais vu la Dome Ze­ro P1 en réa­li­té, mais connais­sais cette voi­ture à mo­teur Nis­san et res­sem­blant à une Stra­tos pré­sen­tée au Sa­lon de Ge­nève 1978.

J’ai pas­sé un groupe de Lo­tus Eu­ro­pa, Maz­da Cos­mo et Nis­san Sky­line GT-R avant de re­pé­rer la ma­chine ar­gen­tée et, dans le der­nier tour, j’ai fait le maxi­mum. J’ai fi­nis par coif­fer la Dome au po­teau après une ten­ta­tive de dé­pas­se­ment en sor­tant de Club Cor­ner. C’était une soirée d’hi- ver hu­mide et ma ju­bi­la­tion a amu­sé mes fils, car je n’avais rem­por­té qu’une des pre­mières étapes de jeu.

Avoir votre clas­sique dans Gran Turismo est une belle sa­tis­fac­tion, par­ti­cu­liè­re­ment dans la ga­le­rie de pré­sen­ta­tion de 360°. Par­mi les nom­breuses sur­prises dans la sec­tion sho­wroom, il y avait l’Abarth 1500 Bi­pos­to des­si­née par Sca­glione (voir CSC juillet/août 2012). En 2009,

“J’ai coif­fé la Dome au po­teau après une ten­ta­tive de dé­pas­se­ment en sor­tant de Club Cor­ner”

l’équipe de Po­ly­pho­ny est ve­nue à Pebble Beach pour trou­ver de l’ins­pi­ra­tion et a été sub­ju­guée par la voi­ture de Ch­ris Drake, pré­sen­tée pour la pre­mière fois après sa res­tau­ra­tion et des an­nées d’ou­bli. Les développeurs ont dé­ci­dé qu’elle fe­rait par­tie de la ver­sion sui­vante du jeu et, quelques mois plus tard, ont contac­té Drake pour lui rendre vi­site en An­gle­terre.

“Ils ont pas­sé en­vi­ron sept heures à me­su­rer la voi­ture et prendre des pho­tos,” rap­pelle Drake. “Et nous avons dû en­re­gis­trer le mo­teur à dif­fé­rents ré­gimes. J’avais aus­si ma Brabham BT6 For­mule Ju­nior, et elle leur a plu. Nous l’avons fait dé­mar­rer pour en­re­gis­trer le mo­teur. Leur en­thou­siasme était fan­tas­tique.” Je suis en­core loin de conduire l’Abarth, car 3,5 mil­lions de cré­dit est très éloi­gné de ce que j’ai amas­sé jus­qu’à pré­sent.

Pour mes fils, il est frus­trant de ne pas pou­voir sim­ple­ment choi­sir n’im­porte quelle voi­ture dès le dé­but — comme avec Forza Mo­tor­sport — mais pro­gres­ser par étape est plus sa­tis­fai­sant. “J’aime la fa­çon dont se consti­tue ta col­lec­tion,” af­firme Joe, qui tra­vaille pour un dé­ve­lop­peur de jeu. “Les groupes de course spé­ci­fiques — qu’il s’agisse de GT ja­po­naises des an­nées 1990 à To­kyo ou de muscle cars amé­ri­caines à Willow Springs — sont très ins­pi­rés.” J’ai hâte d’es­sayer la Cha­par­ral p à La­gu­na Se­ca, et de re­gar­der le re­play.

Abarth à cô­té de l’étonnant roadster Ply­mouth XNR Ghia. En haut : l’Al­pine de Walsh près de la Dome.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.