Le saviez-vous ?

Classic & Sports Car - - FIAT X1/9 CONSEILS PRATIQUES -

Δ La pre­mière réunion évo­quant un projet de su­per­car a lieu en 1986 à La Flo­ri­ta, le vi­gnoble de Fer­ruc­cio Lam­bor­ghi­ni à Pa­ni­gale, avec Stan­za­ni et Bertone. Ar­tio­li est pré­sen­té lors de la deuxième réunion : il pro­pose les noms d’Isot­taF­ra­schi­ni ou Bugatti, Lam­bor­ghi­ni pré­fé­rant “Fer­ruc­cio”. Δ Gior­get­to Giu­gia­ro pré­sente des des­sins en 1990 à Tu­rin. Son projet com­porte un toit bom­bé en verre, fa­çon Lo­tus­tus Et­na, et des lignes plus douces mai­sais pas de ca­landre Bugatti. Les jantes sont ins­pi­rées de la Royale. Δ La pre­mière EB110 com­porte une coque en alu­mi­nium, qui perd 20% de sa ri­gi­di­té après 30 000 km d’es­sais ; Bugatti contacte l’Aé­ro­spa­tiale, qui par­ti­cipe à la mise au point d’une ver­sion en car­bone ; c’est une pre­mière pour une voi­ture de sé­rie. Δ Le 29 mai 1993, lors d’un test d’ho­mo­lo­ga­tion sur le cir­cuit ita­lien de Nar­do, une SS bat le re­cord du monde de vi­tesse pour GT, à 351 km/h. Pas­sa­ger et ba­gages sont si­mu­lés par des sacs de sable et la voi­ture roule avec le plein d’es­sence. Δ A une se­conde près, l’EB110 manque de des­cendre au-des­sous de 8 mn sur le cir­cuit du Nür­bur­gring, en 1992, mais le pi­lote d’es­sai Lo­ris Bioc­chi re­vient en 1993 avec une SS et signe 7’44”. Δ Une ber­line (EB112) re­çoit un V12 de 6 litres (460 ch) à l’avant, avec trans­mis­sion in­té­grale. Cette co­réa­li­sa­tion avec ItalDe­si­gn et Mau­ro For­ghie­ri est aban­don­née après 3 pro­to­types, mais le concept res­sort pour l’EB118 à mo­teur 18 cy­lindres, pre­mière Bugatti pré­sen­tée par VW, en 1998 à Pa­ris. Δ Les tech­niques ex­plo­rées par l’équipe de de­si­gn Bugatti in­cluent une sus­pen­sion ac­tive genre Ci­troën SM et des freins en car­bone type avia­tion, mais les coûts sont trop éle­vés. Δ Conforme aux idées de gran­deur d’Ar­tio­li, le lan­ce­ment de l’EB110 a lieu en pré­sence de 2 000 in­vi­tés sous l’Arche de la Dé­fense, à Pa­ris, le 14 sep­tembre 1991, veille du 110e an­ni­ver­saire de la nais­sance d’Et­tore. Alain De­lon, par­rain de la voi­ture, est pré­sent. Δ Gil­do Pas­tor, qui ra­chè­te­ra les voi­tures et pièces lors de la vente consé­cu­tive à la faillite, en­gage une EB110 mo­di­fiée aux 24 Heures du Mans 1996, avec Pa­trick Tam­bay et De­rek Hill, mais le pi­lote fran­çais sort de route aux es­sais. Pas­tor fe­ra aus­si cou­rir la voi­ture aux USA. Une EB110 avait dé­jà cou­ru au Mans en 1994, sous les cou­leurs du Ma­noir de Lo­héac de Michel Hom­mell, aban­don­nant au 230e tour sur sor­tie de route.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.