« L’Art de la fau­con­ne­rie »,

Texte de Pa­trick Mo­rel, pu­blié par les éditions Cré­pin-Le­blond

Connaissance de la Chasse - - Livres -

Nous avons dé­bu­té cette pré­sen­ta­tion avec un ani­mal sau­vage à part, gi­bier fa­meux de nos aïeux, nous l’ache­vons avec un chas­seur à part. Nous par­lons de l’oi­seau de proie diurne évi­dem­ment. Au bout de 8 000 ans d’exis­tence, l’art du vol s’es­souffle-t-il ? Pas le moins du monde tant le rêve d’Icare pa­raît éternel. Quant à Pa­trick Mo­rel, ce­la fait cin­quante ans qu’il vole. C’est peu par rap­port aux 8 000 ans évo­qués, c’est beau­coup pour un seul homme. Cette pas­sion est d’au­tant plus dense qu’il est re­con­nu comme un maître fau­con­nier. Un maître du chien d’oy­sel éga­le­ment. Dé­ci­dé­ment ac­tif, Pa­trick Mo­rel fut pré­sident du Club Ma­rie de Bour­gogne, as­so­cia­tion des fau­con­niers belges, il fut en­core pré­sident de l’As­so­cia­tion in­ter­na­tio­nale de fau­con­ne­rie, soit 60 pays re­pré­sen­tés. En­fin, il est pré­sident d’hon­neur de l’An­fa, As­so­cia­tion na­tio­nale des fau­con­niers et au­tour­siers de France. Parce que tôt il a voya­gé à tra­vers le monde pour vo­ler, tant en Eu­rope qu’en terres arabes, Pa­trick eut conscience de la por­tée in­ter­na­tio­nale de cet art. Aus­si, en 1995, il songe à la re­con­nais­sance of­fi­cielle de l’art de la fau­con­ne­rie comme pa­tri­moine cultu­rel im­ma­té­riel mon­dial. En 2010, l’Unesco signe le di­plôme. Il y a 66 ans, pa­rais­sait le Trai­té de fau­con­ne­rie et d’au­tour­se­rie d’Abel Boyer et Mau­rice Pla­niol, avec des illus­tra­tions de Ro­ger Re­bous­sin, aux éditions Payot. De­puis 1948, plus au­cun ou­vrage de fau­con­ne­rie d’en­ver­gure ne se­ra pu­blié. De nou­veau, Pa­trick Mo­rel se lance un dé­fi. Le voi­là. L’Art de la fau­con­ne­rie. 450 pages d’un trai­té mo­derne de l’art de la fau­con­ne­rie et d’au­tour­se­rie, mais en­core de l’éper­ve­rie, de l’ai­gle­rie, de la bué­to­ne­rie, sic ! 450 pages col­lec­tives car il fait ap­pel à des amis pour trai­ter l’en­semble des fa­cettes de son art. Et dieu sait si elle sont lé­gions : les es­pèces, le cha­pe­ron, le chien, le che­val, l’en­traî­ne­ment à l’aide de cerf-vo­lant ou de pe­tits avions té­lé­com­man­dés, le ra­dio-pis­tage et la ra­dio-té­lé­me­sure. De su­perbes cli­chés, des re­pro­duc­tions de ta­bleaux, des gros plans d’oi­seaux, des scènes de vol et de chasse en­ri­chissent le tout, et nous trans­portent à tire d’aile à la pour­suite de la grouse, du hé­ron ou du che­vreuil. Tout bon­ne­ment fan­tas­tique. Sa­luons ici les éditions Cré­pin-Le­blond qui ont per­mis la pa­ru­tion d’un ou­vrage qui fe­ra date au-de­là des 66 pro­chaines an­nées ! texte Fran­çois-Xa­vier Al­lon­neau pho­tos Olivier Wei­de­mann

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.