San­glier, le vrai par­rain des Ca­lanques

Connaissance de la Chasse - - Actus & Nouveautés -

Aper­ce­vant, le 6 juillet 2014, de pe­tits mar­cas­sins en bor­dure d’un par­king du cam­pus de Lu­mi­ny (Mar­seille), une va­can­cière mont­pel­lié­raine at­ten­drie s’est ap­pro­chée pour les nour­rir. C’est alors que la mère des jeunes a char­gé et mor­du à l’avant-bras l’es­ti­vante. Cette der­nière a été trans­por­tée par les ma­rins­pom­piers à l’hô­pi­tal de la Concep­tion pour être soi­gnée de ses bles­sures. Si le fait est rare en pé­ri­phé­rie de la mé­tro­pole pho­céenne, il pour­rait bien, mal­heu­reu­se­ment, être ob­ser­vé plus sou­vent car, se­lon Da­niel Fran­chi, le pré­sident de la So­cié­té pro­ven­çale des chas­seurs réunis (Spcr), les san­gliers se mul­ti­plient à grande vi­tesse de­puis la créa­tion du Parc na­tio­nal des Ca­lanques.

L’homme an­nonce qu’avec la nais­sance de cet es­pace pro­té­gé, le sec­teur chas­sable a di­mi­nué de près de 2000 ha et qu’au­cune bat­tue n’a été or­ga­ni­sée dans cer­tains coins de­puis en­vi­ron deux ans. Or, il s’avère que les très nom­breux sui­dés trouvent im­man­qua­ble­ment re­fuge dans ce sanc­tuaire dès l’ou­ver­ture an­ti­ci­pée de la chasse en août. Une de­mande spé­ci­fique d’au­to­ri­sa­tion de tir a donc été dé­po­sée au­près des res­pon­sables du parc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.