Pes­ti­cides : de vé­ri­tables se­rial killers

Connaissance de la Chasse - - Actus & Nouveautés -

Une étude sur les pes­ti­cides pu­bliée dans Na­ture ré­vèle que les néo­ni­co­ti­noïdes, par­mi les plus uti­li­sés, avaient des ef­fets dé­sas­treux tant sur les abeilles, les vers de terre ou les pa­pillons que sur les pois­sons et les oi­seaux. Des cher­cheurs néer­lan­dais ont re­le­vé, entre 2003 et 2010, une chute de 3,5 % par an des po­pu­la­tions de 15 es­pèces d’oi­seaux dans des sec­teurs des Pays-Bas où l’eau de sur­face conte­nait des concen­tra­tions im­por­tantes d’un in­sec­ti­cide nom­mé imi­da­clo­pride. Le pro­duit a eu des ef­fets né­ga­tifs sur la gente aviaire en les pri­vant d’in­sectes. Or, ceux-ci entrent pour une part im­por­tante dans l’ali­men­ta­tion des oi­seaux en pé­riode de re­pro­duc­tion. L’imi­da­clo­pride est – tem­po­rai­re­ment – in­ter­dit en Eu­rope de­puis fin 2013 mais ses ef­fets sont du­rables. À sa­voir : 5 % de l’in­gré­dient ac­tif du pes­ti­cide est ab­sor­bé par le vé­gé­tal trai­té. La ma­jeure par­tie de la sub­stance pé­nètre le sol et l’eau, où elle peut per­sis­ter jus­qu’à plu­sieurs an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.