Sa­vez-vous trai­ter une plaie ?

Connaissance de la Chasse - - Chasses D’été Et De Début De Saison -

S’il de­meure un dés­in­fec­tant, l’al­cool n’est pas le pro­duit le plus ap­pro­prié parce qu’il dé­té­riore les cel­lules cu­ta­nées et ra­len­tit le pro­ces­sus de ci­ca­tri­sa­tion. Par ailleurs, son em­ploi est fran­che­ment contrein­di­qué pour le net­toyage d’une plaie suite à l’in­jec­tion de ve­nin (hy­mé­no­ptère ou vi­père, arai­gnée, scorpion) puis­qu’il a pour ef­fet d’aug­men­ter sa dif­fu­sion. Si vous de­vez ôter des mi­cro-débris, veillez au préa­lable à net­toyer votre us­ten­sile (pince à épi­ler ou lame de cou­teau) en le pas­sant à la flamme (ou au dés­in­fec­tant). Le net­toyage des mains étant re­com­man­dé, à dé­faut em­ployez des gants (ca­ou­tchouc) pour trai­ter. N’ap­pli­quez pas le fla­con d’an­ti­sep­tique di­rec­te­ment sur la plaie, il pour­rait être souillé par des germes ré­sis­tants. Re­te­nez éga­le­ment que les an­ti­sep­tiques ont tous une date de pé­remp­tion et qu’une fois ou­verts, leur ef­fi­ca­ci­té di­mi­nue avec le temps. Mieux vaut op­ter pour des fla­cons do­sette. « Il existe éga­le­ment des com­presses pré-im­pré­gnées ven­dues en phar­ma­cie. C’est une so­lu­tion de pre­mier trai­te­ment sont ef­fi­cace, d’au­tant plus lors­qu’on sait que dés­in­fec­ter ra­pi­de­ment est d’im­por­tance », pré­vient An­dré Zar­ka.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.