Plus d’ivoire de Tan­za­nie et du Zim­babwe

Connaissance de la Chasse - - Étranger -

La me­sure fait grand bruit dans la com­mu­nau­té des ama­teurs amé­ri­cains de grande chasse afri­caine. En ef­fet, de­puis le dé­but du mois d’avril 2014, le Fish and Wild­life Ser­vice des États-Unis (Usfws) a dé­ci­dé d’in­ter­dire, pu­re­ment et sim­ple­ment, l’im­por­ta­tion sur son sol des tro­phées d’élé­phants en pro­ve­nance de Tan­za­nie et du Zim­babwe. Le manque de don­nées pré­cises sur l’état de conser­va­tion des po­pu­la­tions de grands pa­chy­dermes dans les deux pays poin­tés du doigt est la rai­son in­vo­quée par l’ins­tance gou­ver­ne­men­tale dé­ci­sion­naire. Cette nouvelle a bien évi­dem­ment sus­ci­té un tol­lé gé­né­ral chez les or­ga­ni­sa­teurs de sa­fa­ris of­fi­ciant dans les contrées concer­nées. Sai­sis du dos­sier, le Sa­fa­ri Club In­ter­na­tio­nal (Sci), via John Jack­son de Conser­va­tion Force, ain­si que les ser­vices tan­za­niens et zim­babwéens de la faune mettent tout en oeuvre pour in­ver­ser la ten­dance. Rien n’est en­core ir­ré­ver­sible. Dans le même temps, nous ap­pre­nons que nombre de sa­fa­ris dé­jà ven­dus à des brous­sards amé­ri­cains ont été an­nu­lés. Dos­sier à suivre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.