Et la Meuse dans tout ça !

Connaissance de la Chasse - - Lorraine -

L’Ancge re­cense 15 123 ins­tal­la­tions ré­par­ties sur 27 départements, dont près de 2 500 sur le do­maine pu­blic (ma­ri­time et flu­vial) et 12000 en pro­prié­tés pri­vées, ma­rais com­mu­naux, etc. La loi chasse de juillet 2000 a re­con­nu la chasse de nuit à par­tir d’ins­tal­la­tion (hutte, ga­bion, tonne…) dans 27 départements où elle était pra­ti­quée tra­di­tion­nel­le­ment. Les ins­tal­la­tions exis­tantes avant la loi ont été en­re­gis­trées mais de­puis, toute nouvelle construc­tion est in­ter­dite. La chasse de nuit au gi­bier d’eau est pra­ti­quée sur l’en­semble du dé­par­te­ment de la Meuse. La chasse des es­pèces mi­gra­trices en zones hu­mides est as­sez peu re­pré­sen­tée en Lor­raine, en par­ti­cu­lier en com­pa­rai­son des pré­lè­ve­ments réa­li­sés sur les zones cô­tières. La ma­jo­ri­té des pré­lè­ve­ments est réa­li­sée en Meuse et en Mo­selle, qui dis­posent en ef­fet de grandes sur­faces de zones hu­mides et d’une chasse tra­di­tion­nelle à la hutte. Les pré­lè­ve­ments ap­pa­raissent comme glo­ba­le­ment en hausse de­puis 1997. Le de­gré de pré­ci­sion des don­nées re­la­tives aux pré­lè­ve­ments est lié à la pres­sion de chasse. Cette pré­ci­sion est très bonne pour les deux départements men­tion­nés pré­cé­dem­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.