Conseils aux voya­geurs

Connaissance de la Chasse - - Étranger -

De­puis plu­sieurs se­maines, une fièvre hé­mor­ra­gique à vi­rus Ebo­la sé­vit dans dif­fé­rents pays d’Afrique de l’Ouest, no­tam­ment en Gui­née Co­na­kry, en Sierra Leone, au Ni­gé­ria et au Li­bé­ria. Un res­sor­tis­sant gui­néen at­teint de la re­dou­table fièvre a par ailleurs été iso­lé au Sé­né­gal à la fin août 2014. Rap­pe­lons qu’Ebo­la est une ma­la­die mor­telle pour l’homme dans par­fois 90 % des cas. Le vi­rus se trans­met à par­tir d’ani­maux sau­vages et se pro­page en­suite par trans­mis­sion in­ter­hu­maine. Il sem­ble­rait que les chauves-sou­ris de la fa­mille des pté­ro­pi­dés soient les hôtes na­tu­rels d’Ebo­la. L’in­fec­tion a été consta­tée après ma­ni­pu­la­tion de chim­pan­zés, de go­rilles, de chauves-sou­ris fru­gi­vores, de singes, d’an­ti­lopes de fo­rêt et de porcs-épics re­trou­vés ma­lades ou morts en mi­lieu fo­res­tier tro­pi­cal. Dans tous les cas, il convient donc de consom­mer de la viande, de brousse ou d’élevage (porc no­tam­ment), bien cuite pour s’as­su­rer une cer­taine tran­quilli­té. La ma­la­die se pro­page aus­si après contacts di­rects avec le sang, les sé­cré­tions, les or­ganes ou les li­quides bio­lo­giques des ani­maux ou des per­sonnes in­fec­tées. Pour en sa­voir plus et s’in­for­mer sur l’évo­lu­tion du vi­rus, ren­dez-vous sur le site du mi­nis­tère des Af­faires Étran­gères (www.di­plo­ma­tie.gouv.fr) et ce­lui de l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (www.who.int).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.