Wa­ter and love

Connaissance de la Chasse - - Photos Choc -

Guide pro­fes­sion­nel de re­nom, pho­to­graphe avi­sé et na­tu­ra­liste d’ex­pé­rience, Ch­ris­tophe Mo­rio nous a da­van­tage ha­bi­tués jus­qu’alors aux scènes ani­ma­lières en pro­ve­nance de la loin­taine Afrique que de celles éma­nant de France. Pour­tant, l’homme ap­pré­cie aus­si, entre deux sai­sons sur le conti­nent noir, de pou­voir s’im­mer­ger dans la belle cam­pagne du Vexin où il ré­side pour épier et im­mor­ta­li­ser la faune sau­vage lo­cale. Ain­si, au dé­but du mois d’avril 2015, alors qu’il ob­ser­vait, de­puis la berge d’un étang, les com­por­te­ments d’un couple de col­verts, il a vu dé­bar­quer à la suite des deux pal­mi­pèdes un ra­gon­din de belle taille. Comme si de rien n’était, ce der­nier a alors com­men­cé à se dé­lec­ter de tendres ra­cines de plantes aqua­tiques. Les deux es­pèces se connaissent bien, se cô­toient au quo­ti­dien et savent qu’elles n’ont pas à craindre l’une de l’autre. Les ca­nards n’ont pas ma­ni­fes­té la moindre peur de­vant l’ar­ri­vant. Ex­clu­si­ve­ment vé­gé­ta­rien, le ra­gon­din, ou myo­cas­tor, ne se nour­rit d’au­cun pro­duit car­né même si cer­tains lui at­tri­buent la consom­ma­tion oc­ca­sion­nelle de moules d’eau douce. Il n’a donc cure des becs-plats. De leur cô­té, les « bar­bo­teurs » que sont les col­verts ont un ré­gime ali­men­taire dit « gra­ni­vore » mais ils ne se privent pas pour au­tant d’in­gur­gi­ter très ré­gu­liè­re­ment des pro­téines ani­males. Larves, in­sectes, vers, tê­tards, es­car­gots, grenouilles, pois­sons et même pe­tits crabes font de la sorte les frais de leur ap­pé­tit glou­ton. Mais s’at­ta­quer à un ra­gon­din, même sor­tant du nid, ne leur vien­drait pas à l’es­prit. Les trois pro­ta­go­nistes de cette his­toire sont d’ailleurs da­van­tage in­tri­gués par la pré­sence du pho­to­graphe. En té­moigne la di­rec­tion de leurs re­gards. www.sai­son­de­chasse.net

Phi­lippe Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.