Quand le chas­ser ?

Connaissance de la Chasse - - Émotions Arctiques -

En Suède, la pé­riode de chasse du la­go­pède des roches (ou al­pin) est la plus large qui soit puisque sa chasse ouvre à par­tir du 25 août et ferme le 15 mars. « Gé­né­ra­le­ment, le la­go­pède n’est pas chas­sé de fa­çon conti­nue dans notre pays, ex­plique Ja­cob, guide de chasse. Nous connais­sons la chasse d’été et celle d’hi­ver. Il s’agit de contextes to­ta­le­ment dif­fé­rents puisque la chasse es­ti­vale se pra­tique avec des chiens d’ar­rêt sur des oi­seaux en plu­mage de tran­si­tion (gris et blanc). Celle d’hi­ver se pra­tique à l’ap­proche à skis sur des oi­seaux au plu­mage cryp­tique (blanc). Cette chasse sé­duit da­van­tage les lo­caux et les chas­seurs pro­ve­nant de pays du Nord ou de l’Est (Al­le­magne, Au­triche). Gé­né­ra­le­ment, la chasse au chien d’ar­rêt court jus­qu’aux pre­mières neiges (fin oc­tobre). Celle d’hi­ver, à skis, dé­bute en mars. Les mois de no­vembre à fin jan­vier sont consa­crés à d’autres modes de chasse (les té­tras au chien Fins­pitz ou à ski). » « Cette sai­son, nous bé­né­fi­cions d’une très belle den­si­té d’oi­seaux, ex­plique notre guide Emil. Dans cette ré­gion, les ef­fec­tifs d’oi­seaux sont cy­cliques d’an­née en an­née. Nous sommes ac­tuel­le­ment dans une bonne phase qui de­vrait en­core se pro­lon­ger du­rant deux an­nées. Il sem­ble­rait que tout re­pose sur les po­pu­la­tions de lem­mings. Si ces ron­geurs pul­lulent, les pré­da­teurs (ra­paces, re­nards, mus­té­li­dés) se re­portent des­sus et épargnent les la­go­pèdes, qui pro­li­fèrent à leur tour. C’est un jeu de pré­da­tion na­tu­relle. Les chas­seurs ont ici un im­pact in­si­gni­fiant », conclut Emil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.