Fa­barm Elos Black Dia­mond 20/76

LE DIA­MANT SE FAIT NOIR

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat/superposés -

Clas­sique mais char­meur et élé­gant. Le jo­li noyer de grade 3 pon­cé à l’huile ap­porte au Black Dia­mond éclat et élé­gance. La mon­ture pis­to­let pos­sède des corps de crosse poin­tus. Le de­vant, as­sor­ti à la crosse, est tu­li­pé. Il offre une très bonne prise en main, ren­for­cée par un qua­drillage cou­vrant. La bas­cule est en acier, son bron­zage noir en at­té­nue la gra­vure et ac­cen­tue la re­lime ronde. Chaque co­quille re­pré­sente une pointe de flèche asy­mé­trique di­ri­gée vers le ti­reur. Une astuce vi­suelle qui donne l’im­pres­sion que la bas­cule est moins haute et af­fine l’arme. Sous la bas­cule, le nom Elos gra­vé à l’or en lettres ca­pi­tales et Black Dia­mond en fine an­glaise s’har­mo­nisent avec la mo­no­dé­tente en acier do­ré. La po­si­tion de la queue de dé­tente est ré­glable à l’aide d’une pe­tite clé Al­len fournie. Les ca­nons, au bronze sa­ti­né, sou­dés à des bandes in­ter­mé­diaires conti­nues, as­sem­blés sur une frette mo­no­bloc, pi­votent sur des tou­rillons rap­por­tés. Un large ver­rou in­fé­rieur vient blo­quer deux cro­chets si­tués sous les tubes. Le soin ap­por­té au fret­tage ap­porte à l’Elos un atout es­thé­tique par rap­port à la concur­rence. Les ca­nons sont réa­li­sés chez Fa­barm, ti­rés de barres d’acier au chrome mo­lyb­dène. Ils sont fo­rés, pas mar­te­lés. Ils pos­sèdent l’âme Tri­bore de Fa­barm. Elle se dé­com­pose en trois par­ties : le long cône de for­ce­ment est sui­vi par une par­tie sur­alé­sée qui se ré­treint en un cône de 20,5 cm. Les der­niers cen­ti­mètres sont dé­diés au choke amo­vible à pro­fil hy­per­bo­lique de 8,2 cm. Ce pro­fil per­met de ti­rer des billes d’acier hautes per­for­mances avec un ré­treint su­pé­rieur au de­mi-choke. Spé­ci­fi­ci­té Fa­barm, les ca­nons sont éprou­vés à 1630 bars. La bande de vi­sée est fuyante : de 6 mm aux ton­nerres à 4 mm à la bouche, elle s’achève par un gui­don do­ré. La per­cus­sion est très bonne, sèche et nette. Le sé­lec­teur de tir est lo­gé sur la sé­cu­ri­té. Au tir, le fu­sil re­cule en ligne et sur­tout les ca­nons ne re­lèvent pas. Les éjec­teurs fonc­tionnent bien et si­mul­ta­né­ment sans ex­pé­dier les douilles trop loin tou­te­fois. Avec 2,85 kg, l’Elos Black Dia­mond est confor­table. Sa ca­non­ne­rie per­for­mante et tech­nique, ses ex­cel­lents dé­parts, son look et ses bois soi­gnés valent bien ses 2 620 eu­ros. Tes­té dans Connais­sance de la Chasse N° 443 de mars 2013

En 2009, rom­pant avec le de­si­gn avant-gar­diste de l’Axis et du No­bile, Fa­barm a sor­ti l’Elos. Un fu­sil de ligne plus clas­sique mais très réus­si. Voi­ci la ver­sion Black Dia­mond de cette gamme riche et va­riée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.