Fa­barm Elos De Luxe

Il y a six ans, Fa­barm dé­voi­lait l’Elos. L’Elos De Luxe est une ver­sion soi­gnée, en­ri­chie par une gra­vure im­pec­cable. UN SANS-FAUTE ?

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat/superposés -

La bas­cule de l’Elos est clas­sique. Les ca­nons pi­votent sur des tou­rillons amo­vibles en acier et sont main­te­nus en place par un ver­rou in­fé­rieur. La bas­cule est tirée d’un bloc d’er­gal. L’Elos De Luxe aux ca­nons de 71 cm et aux bois de qua­li­té passe sous les 3,1 kg. Le pon­tet et la clé en acier sont bron­zés noir. La queue de bas­cule re­çoit la sé­cu­ri­té/in­ver­seur. La dé­tente à inertie, do­rée, qua­drillée est ré­glable. La nou­veau­té de cet Elos ré­side dans sa gra­vure. Faite au la­ser, une fine an­glaise à rou­leaux met en évi­dence un mé­daillon cen­tral où deux oi­seaux en vol tra­versent une zone cham­pêtre. À droite deux co­lom­bi­dés, à gauche deux cailles. Des­sous le mé­tal est po­li, presque nu. On y trouve le nom Elos De Luxe AL. La gra­vure réus­sie, élé­gante, souffre du brillant de la bas­cule. Le noyer 3 étoiles à la teinte cha­leu­reuse est bien vei­né. La crosse pis­to­let et le de­vant sont qua­drillés au la­ser. Le qua­drillage fin, agrip­pant, couvre une large sur­face. La crosse se ter­mine par une plaque de couche noire. Le de­vant pos­sède un ver­rou à rat­tra­page de jeu. Chez Fa­barm, qui ne veut pas en­tendre par­ler de mar­te­lage pour les ca­nons lisses, on fore les tubes qui sont fret­tés et bra­sés à l’ar­gent à 730°C. Le fret­tage est soi­gné : la dé­mar­ca­tion frette/ca­nons est qua­si in­vi­sible. Les tubes sont bron­zés brillant. La bande ven­ti­lée de 7 mm se ter­mine par un gui­don en fibre op­tique. La ca­non­ne­rie est de type Tri­bore, un pro­fil dé­ve­lop­pé et uti­li­sé avec suc­cès par la marque. Les ca­nons Tri­bore pos­sèdent une âme en trois par­ties dif­fé­rentes. D’abord un long cône de for­ce­ment, puis l’âme sur­alé­sée à 18,8 mm dont le dia­mètre di­mi­nue pro­gres­si­ve­ment en une sorte de cône éti­ré. L’âme du ca­non re­vient à 18,4 mm. La gerbe passe par le choke hy­per­bo­lique de 82 mm. Un pro­fil qui per­met de ti­rer des car­touches acier hautes per­for­mances même en full. Tous les Fa­barm sont éprou­vés à 1630 bars. L’équi­libre de l’arme est bon, tout comme la dé­tente. La per­cus­sion est sèche, sans course ni grat­tage. L’éjec­tion est puis­sante et si­mul­ta­née. Le sé­lec­teur est pré­cis. Le re­cul bien gé­ré, la vi­va­ci­té à l’épau­lé et le poids des ca­nons jouent en sa fa­veur. Une arme pas trop lé­gère à l’aise en plaine, au bois ou au ma­rais pour chas­seur de pe­tit gi­bier éclec­tique. Le tout au prix de 1850 € en éjec­teurs. Que dire de plus ? Tes­té dans Connais­sance de la Chasse N° 458 de juin 2014

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.