Sa­bat­ti Adler POUR LE BOIS, AL­LÉ­GÉ ET ÉCO­NO­MIQUE

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat/superposés -

La bas­cule ty­pi­que­ment ita­lienne, gris clair mat, est mo­no­bloc, tout en er­gal à l’ex­cep­tion des tou­rillons en acier. Il n’y a pas d’in­serts au ni­veau des ton­nerres. Mais la clé, le pon­tet, la queue de dé­tente, le pous­soir de sé­cu­ri­té, les com­mandes d’ar­meurs sont en acier. La gra­vure se com­pose d’une ta­pis­se­rie de feuilles d’acanthe avec une tête de ca­nard à droite et de fai­san à gauche. Le des­sous re­prend ce thème flo­ral avec une plume d’aigle, puisque le fu­sil se nomme ain­si. Sa­bat­ti est un ex­cellent ca­non­nier lisse comme rayé, mais aus­si un ex­pert dans la fa­bri­ca­tion de pièces dé­ta­chées ou brutes pour une grande par­tie de l’ar­mu­re­rie ita­lienne... Les tubes de 71 cm cham­brés 12/76 sont as­sem­blés au moyen d’une frette qui porte les cro­chets de ver­rouillage. Ils sont sou­dés à bandes in­ter­mé­diaires conti­nues. Ce choix leste le fu­sil d’une cen­taine de grammes sup­plé­men­taires mais lui donne un meilleur équi­libre pour un bon contrôle du swing. Bien équi­li­bré, l’Adler pa­raît plus lé­ger que ses 2,95 kg. Équi­libre et centre de gra­vi­té sont plus im­por­tants pour la sen­sa­tion et le tir que les chiffres de la ba­lance. La bande de vi­sée ven­ti­lée me­sure 7 mm de large. Elle est striée, ter­mi­née par un gui­don boule en lai­ton do­ré. L’Adler est li­vré avec 5 em­bouts amo­vibles. La crosse pis­to­let et le de­vant à au­get tout comme le qua­drillage ma­chine sont des plus clas­siques. Le noyer de notre crosse est as­sez quel­conque, mais sa teinte chaude et fon­cée est réus­sie. Il res­semble aux bois des fu­sils des an­nées 50 à 60, lors­qu’on chas­sait plus et fri­mait moins, pré­fé­rant mi­ser sur la mé­ca­nique et la ca­non­ne­rie que sur le vei­nage des noyers et les do­rures. La crosse me­sure 37 cm avec une plaque de couche de 4 mm fa­çon ba­ké­lite dure et noire, tou­te­fois peu ap­pro­priée. Au tir, l’Adler se montre vif mais il au­to­rise aus­si des swings longs et contrô­lés. Pas ques­tion tou­te­fois d’en faire un fu­sil de chasse en bat­tue, mais pour la bille­baude, au ma­rais, en sous-bois comme en plaine, il de­vrait sa­tis­faire plei­ne­ment son uti­li­sa­teur et, qui sait, le trans­for­mer en un vrai oi­seau de proie, ra­pide et im­pla­cable! Tes­té dans Connais­sance de la Chasse N° 463 de no­vembre 2014

Chez Sa­bat­ti où tout est fait en in­terne, on ne vou­lait pas en­tendre par­ler d’er­gal, les bas­cules étant toutes ti­rées d’un bloc d’acier for­gé. Mais dif­fi­cile de ré­sis­ter au marché. La firme a fi­na­le­ment cra­qué en 2011, lan­çant ses pre­miers « light », les Poin­ter, Set­ter et Grif­fon. L’Adler s’ins­crit dans cette li­gnée. Bien équi­li­bré, l’Adler pa­raît plus lé­ger que ses 2,95 kg.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.