JC Shotwell & Sons Royal

UN SU­PER­PO­SÉ À PLA­TINES AUS­SI

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat/superposés -

Comme le Pres­tige, l’autre « pla­tine » JC Shotwell, le Royal pos­sède une bas­cule et des corps de pla­tines en­tiè­re­ment jas­pés à la boîte. Ici aus­si les pla­tines sont dé­mon­tables à la main et in­ter­chan­geables. Con­trai­re­ment au Pres­tige, les pla­tines ne sont pas réel­le­ment de type Hol­land & Hol­land. Bien qu’elles soient aus­si à res­sort ar­rière, on est plus proche de celles des fu­sils ita­liens Bo­sis ou Bat­ta­glia. Mais tous les res­sorts sont à lames. Comme sur le jux­ta­po­sé, les chiens et tous les axes sont bleuis, alors que la face in­terne des corps de pla­tines est bou­chon­née et si­gnée Shotwell & Sons.

Deux ca­libres, quatre lon­gueurs de ca­nons

Nous re­trou­vons le choix de ca­libres, 12/70 et 20/76 ain­si que les 4 lon­gueurs de ca­nons dis­po­nibles se­lon le dé­sir de l’ache­teur. Mais si le jux­ta­po­sé s’ins­pire de la per­fide Al­bion, le su­per­po­sé pos­sède les traits ca­rac­té­ris­tiques des su­per­po­sés ita­liens. Les ca­nons sont fret­tés. Sur la frette nous re­trou­vons sans sur­prise les doubles cro­chets et le large ver­rou plat. Le fret­tage est cor­rec­te­ment réa­li­sé, la sou­dure dis- pa­raît sous la tra­di­tion­nelle gra­vure en guir­lande des bas­cules trans­al­pines. Les éjec­teurs res­tent bien évi­dem­ment à échap­pe­ment. Cette frette as­sez haute se paye sur le ca­libre 20 par une sil­houette un peu moins fine que celle du jux­ta­po­sé. La crosse à poi­gnée Prince- deGalles est dé­pour­vue des corps de crosse poin­tus. Une re­lime à la Lebeau beau­coup plus fine et agréable à l’oeil les rem­place. Le Royal pos­sède une mo­no­dé­tente et un sé­lec­teur de type Brow­ning pla­cé sur la sé­cu­ri­té. Les ca­nons peuvent être à chokes fixes ou amo­vibles à clé co­nique. Comme pour le Pres­tige les bois 3 étoiles sont pon­cés hui­lés avec soin et qua­drillés à 24 lignes par pouce. La crosse peut être à l’an­glaise ou Prince-de-Galles. Au tir, le Royal s’est très bien com­por­té hor­mis une éjec­tion un peu molle mais ce­pen­dant fiable. Comme pour le Pres­tige on est en pré­sence d’un fu­sil mo­derne au look très tra­di­tion­nel avec de vraies pla­tines in­ter­chan­geables. Pour moins de 8 400 eu­ros. Que dire ou vou­loir de plus ? Tes­té dans Armes de Chasse N° 57 d’avril/mai/juin 2015

Après avoir dé­cou­vert le jux­ta­po­sé Pres­tige de JC Shotwell & Sons, réa­li­sé dans un style très bri­tan­nique, pas­sons au Royal, un su­per­po­sé lui aus­si à pla­tines in­ter­chan­geables mais aux lignes trans­al­pines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.