Une Eu­rope à la carte

Connaissance de la Chasse - - On En Parle -

Le loup a dé­sor­mais co­lo­ni­sé une grande ma­jo­ri­té des pays de la Com­mu­nau­té eu­ro­péenne. L’es­pèce fi­gure en an­nexes 2 et 4 de la Di­rec­tive Ha­bi­tat Faune Flore et fait donc l’ob­jet d’une pro­tec­tion stricte. Mal­gré tout, dans un cer­tain nombre de pays membres, des dé­ro­ga­tions sont pos­sibles par ap­pli­ca­tion de l’ar­ticle 16. En France, c’est l’ar­ticle 16-b qui per­met de dé­ro­ger au sta­tut de pro­tec­tion stricte du loup pour pré­ve­nir des dom­mages im­por­tants aux éle­vages. Pour d’autres pays, le loup est ins­crit a` l’an­nexe 5 de la Di­rec­tive qui ouvre des pos­si­bi­li­tés de ges­tion, voire de chasse. C’est no­tam­ment le cas des po­pu­la­tions de loups en Gre`ce, en Es­to­nie, en Let­to­nie et en Fin­lande. Une même po­pu­la­tion peut ain­si être gé­rée de ma­nie`re dif­fé­rente de part et d’autre d’une fron­tie`re. La Sue`de, par exemple, in­ter­vient sur la po­pu­la­tion de loups au nom de l’ar­ticle 16 de la Di­rec­tive (an­nexe 4) alors que la Fin­lande peut mettre en oeuvre des me­sures de ges­tion sur cette même po­pu­la­tion (an­nexe 5). La si­tua­tion du loup en Eu­rope est donc très contras­tée. Autre exemple sai­sis­sant : en Es­pagne, l’es­pèce fait l’ob­jet de plans de chasse (en­vi­ron 130 at­tri­bu­tions pour un préle`ve­ment ef­fec­tif d’un peu moins de 100 loups), alors qu’en Italie, cette ques­tion est to­ta­le­ment ta­boue (source Mé­dia­loup).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.