Les Pieds dans le plat

Connaissance de la Chasse - - Livres -

La ja­lou­sie est un vi­lain dé­faut. Et l’en­vie est un pé­ché. Faute avouée, faute à moi­tié par­don­née ; nous ja­lou­sons nos confrères de La Re­vue na­tio­nale de la chasse, les­quels ont pour chro­ni­queur Jacques Si­méon. Vous nous di­rez, ce­la est lo­gique, n’est-il pas l’an­cien ré­dac­teur en chef de la re­vue ? Certes, il n’em­pêche que nous en­vions ter­ri­ble­ment la si­gna­ture de Mon­sieur Jacques. Car ce­lui-ci pos­sède la double qua­li­té d’avoir beau­coup chas­sé et de conser­ver un cer­tain re­cul par rap­port aux évè­ne­ments. Aus­si, notre homme n’a pas son pa­reil pour ré­di­ger des chro­niques cy­né­gé­tiques fai­sant tour à tour rire, rê­ver, ré­flé­chir. L’art est des plus dif­fi­ciles, et Jacques ne se pose ja­mais en mo­ra­li­sa­teur mais, avec hu­mour, il tacle, raille, vante. Il « chronique ». En quelques lignes, ce grand lec­teur cerne un su­jet (Pma bé­casse, che­vro­tine, ave­nir de la chasse, plomb, etc.), le lance, le ré­cu­père, le ca­bosse, jongle avec, tou­jours avec sou­rire et élé­gance. Est-il de mau­vaise foi ? Pas tant que ce­la. Il a connu le règne de la per­drix grise et du fu­sil, s’est amou­ra­ché du san­glier et de la ca­ra­bine, il a beau­coup voya­gé. Dans 50 ans, nous conseille­rons – soyons op­ti­miste – à ce­lui qui sou­hai­te­ra com­prendre ce que fut la chasse des an­nées 1970 aux an­nées 2015 de lire Si­méon (2e tome). Ain­si, il réa­li­se­ra ce que furent les joies et les tra­cas de la chasse fran­çaise d’alors. Le lec­teur se­ra ins­truit, et ré­joui. Quels pieds ! Quel plat !

172 pages, 19 édi­tions Mo­da­do­ri, en li­brai­rie. Ier tome des chro­niques : « A Bout por­tant », illus­tra­tions Carl Spriet, 176 pages, 16,90 Mo­da­do­ri, en li­brai­rie.

Trai­té sur l’art de chas­ser le san­glier avec les chiens mâ­tins Qu’est-ce donc qu’un mâ­tin ? Il est bien dé­li­cat de dé­crire ce su­jet car il est grand, pe­tit, ar­bore « dif­fé­rents types de cou­leurs di­verses, à poils ras, longs, ou durs ». Le mâ­tin est un bâ­tard is­su de chiens de ferme, de bou­vier ou de garde, ayant bé­né­fi­cié au ha­sard des saillies de re­trempes de chiens de chasse. Quitte à se fâ­cher avec les clubs de race, re­con­nais­sons que ces « voyous » peuvent développer de grandes qua­li­tés d’in­tel­li­gence et de cou­rage. Des an­nées 1880 au dé­but du siècle sui­vant, Ca­mille La­fon traque la bête noire à l’aide de ces meutes en Seine-Ma­ri­time et Eure, de jour et de nuit, ser­vant à l’épieu et au cou­teau. Lec­teur des clas­siques cy­né­gé­tiques, ami d’Eu­gène Gri­del, ar­tiste peintre et lou­ve­tier ( Sou­ve­nirs d’un lou­ve­tier, 1891 et 2011), La­fon narre ses 18 an­nées d’exer­cice. Texte in­té­res­sant mais bref, man­quant de dé­tails, l’on en vien­drait à s’in­ter­ro­ger sur le de­gré « d’ex­per­tise » de l’homme… Cet ou­vrage est la ré­édi­tion d’un livre pa­ru en 1905.

98 pages, 25 édi­tions Mont­bel, 8 rue de Cour­celles, 75008 Paris. 01 45 63 04 04, livres@mont­bel.com, www.mont­bel.com En 1925, le Ral­lye Bre­tagne est créé afin de chas­ser le san­glier dans les rares grands mas­sifs bre­tons entre Rennes et SaintB­rieuc, mais en­core en val­lée de la Vi­laine. Au­pa­ra­vant, quelques équi­pages de la même ré­gion font of­fice d’an­cêtres de­puis au moins 1830, dans la voie du loup puis du san­glier. Au dé­but des an­nées 1990, le Ral­lye Bre­tagne se spé­cia­li­sa dans la voie du cerf, faute de san­gliers puis de ter­ri­toires. De­puis sa créa­tion, seul trois maîtres ont di­ri­gé l’équi­page : Yvon­nick de SaintGer­main, Georges de Jac­que­lin et Michel de Tro­goff. L’au­teur a ren­con­tré les deux der­niers et eu ac­cès aux nom­breuses

La Bête du Gé­vau­dan Prix Connais­sance de la Chasse 2014 pour ses quatre pre­miers ou­vrages et son site in­ter­net consa­crés au loup, Jean-Marc Mo­ri­ceau s’im­pose au fil de ses pu­bli­ca­tions comme le grand his­to­rien du fauve. Spé­cia­liste des so­cié­tés ru­rales, ce pro­fes­seur d’uni­ver­si­té, nor­ma­lien, dé­cou­vrit la réa­li­té des at­taques lu­pines sur la po­pu­la­tion pay­sanne à tra­vers les do­cu­ments ad­mi­nis­tra­tifs an­ciens. Se pas­sion­nant pour le su­jet, il mul­ti­plia les re­cherches et les écrits. D’où ce nouvel ou­vrage, très jo­li pe­tit for­mat, abon­dam­ment illus­tré, par­fai­te­ment mis en page (et d’un ex­cellent rap­port Existe-t-il un type de chas­seur de mon­tagne ? Nous pour­rions le pen­ser en li­sant l’ou­vrage de Pierre Me­lon, Chas­seurs de cha­mois. Tout comme le gé­né­ral Chambre, lui aus­si archives liées à l’équi­page. Non ve­neur, Anne-Lau­rence du Tilleul va nous plon­ger non seule­ment dans la vie de cette struc­ture, ce qui pas­sion­ne­ra les amou­reux de la ré­gion et les proches des fa­milles évo­quées, mais l’au­teur a sur­tout su par­fai­te­ment et fi­ne­ment ob­ser­ver les di­verses évo­lu­tions de cet équi­page, et de la vè­ne­rie en gé­né­ral au fil des dé­cen­nies. Évo­lu­tions tant pra­tiques que so­cio­lo­giques. Ain­si on dé­couvre les ac­ci­dents de l’his­toire, les guerres, les aléas so­ciaux (dans les an­nées 50 et dé­but 70), le temps des grands dé­bû­chers, ce­lui des nou­veaux bou­tons, etc. Un ex­cellent et bel ou­vrage « his­to­rique ». 278 pages, 60 + 5 de port, Ral­lye Bre­tagne, 12 Bray, 35550 Sixt-sur-Aff, 06 85 93 52 21, de­tro­goff.m@orange.fr qua­li­té/prix), le­quel évoque l’épo­pée de la fa­meuse bête. Ce texte se li­ra comme un ro­man. At­taques, ob­ser­va­tions, bat­tues, ar­ri­vées de chas­seurs pro­fes­sion­nels et lou­ve­tiers, etc., chaque élé­ment nou­veau in­ter­vient de fa­çon chro­no­lo­gique, nous fai­sant ain­si par­ta­ger l’an­goisse gran­dis­sante puis gé­né­ra­li­sée des po­pu­la­tions lo­cales, la gêne des au­to­ri­tés, et l’in­té­rêt même du roi. Une car­to­gra­phie ef­fi­cace per­met de suivre la pro­gres­sion géo­gra­phique des évè­ne­ments. De 1764 à 1767, cette aven­ture fit de nom­breux morts dans les monts du su­dest du Mas­sif Cen­tral. Vers 2005, le loup fit son retour dans la ré­gion… 142 pages, 14,90 € édi­tions Ouest France, en li­brai­rie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.