1. Qui dit sport, dit en­traî­ne­ment

Connaissance de la Chasse - - Chiens -

Ali­gner d’amples la­cets en plaine pour blo­quer rouges ou grises, s’en­fon­cer au coeur d’un ron­cier pour faire gi­cler un jeannot, cou­rir de grandes pâ­tures pour for­cer un ca­pu­cin à la ligne, sont au­tant de si­tua­tions qui né­ces­sitent une par­faite forme phy­sique de votre auxi­liaire, aus­si bien sur le plan sque­let­tique que mus­cu­laire. D’au­tant que, se­lon le bio­tope et le gi­bier re­cher­ché, il ne par­cour­ra pas moins de 80 à 100 km le jour de l’ou­ver­ture. Votre chien se doit donc d’être un vé­ri­table ath­lète. Mais il est fort à pa­rier que les longs mois de re­pos, liés à l’in­ter­sai­son, lui ont fait perdre tout ou par­tie de sa condi­tion. Or, sou­dain, vous al­lez lui de­man­der de dé­ployer une ac­ti­vi­té phy­sique in­tense. Une re­prise aus­si bru­tale pour­rait avoir de fâ­cheuses consé­quences tant au ni­veau des muscles que des li­ga­ments. À l’ins­tar d’un spor­tif, votre com­pa­gnon doit donc im­pé­ra­ti­ve­ment s’en­traî­ner avant d’en­trer en scène. Ré­ta­blir sa condi­tion, aug­men­ter sa masse mus­cu­laire et lui re­don­ner du souffle sont les points es­sen­tiels qu’il est né­ces­saire de tra­vailler, près de deux mois avant l’ou­ver­ture. Cette pré­pa­ra­tion passe es­sen­tiel­le­ment par une al­ter­nance de sé­quences de marche, de trot, puis de course. Plu­tôt que de longues sor­ties à in­ter­valles ir­ré­gu­liers, pri­vi­lé­giez un rythme si pos­sible jour­na­lier. La re­mise à l’ef­fort de­vant être pro­gres­sive, on com­men­ce­ra par des ba­lades d’une di­zaine de minutes pour au fi­nal abou­tir à près d’une heure d’en­traî­ne­ment. Rap­pe­lons tou­te­fois que, d’un point de vue ré­gle­men­taire, tout type de va­ga­bon­dage reste interdit. Il est donc la plu­part du temps im­pos­sible de lais­ser son chien quê­ter li­bre­ment en de­hors de la pé­riode de chasse. Dans ce cas, vous se­rez contraint d’uti­li­ser la laisse pour faire mar­cher et cou­rir votre auxi­liaire. N’y voyez pas un in­con­vé­nient, mais au contraire deux avan­tages. D’abord ce­lui de fa­vo­ri­ser votre propre re­mise en forme, et enfin ce­lui de développer une in­dis­pen­sable com­pli­ci­té avec votre com­pa­gnon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.