Sel­vag­gio Brixia Shot­guns LE BES­TIAIRE SAU­VAGE

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat -

Cham­bré en 8x57 JRS, cet express ori­gi­nal se pare d’une gra­vure in­édite et in­croyable et d’une crosse à film mar­bré. Du ja­mais vu !

Marque : Brixia Shot­guns. Type d’arme : express su­per­po­sé. Mo­dèle : Sel­vag­gio. Crosse : pis­to­let à busc droit et de­vant tu­li­pé, en noyer re­cou­verte d’un film mar­bré noir. Ca­libre : 8x57 JRS. Mé­ca­nique : An­son. Bas­cule : en er­gal avec in­sert acier aux ton­nerres. Fer­me­ture : large ver­rou in­fé­rieur. Ca­nons : fret­tés de 55 cm avec bande in­ter­mé­diaire conti­nue et quart de bande de vi­sée de 21 cm. Gra­vure : ani­ma­lière au la­ser avec in­serts en cé­ra­mique. Dé­tente : unique non sé­lec­tive et mé­ca­nique. Poids : 3 kg. Prix : 2999

L’express al­lé­gé et su­per­po­sé Sel­vag­gio de Brixia Shot­guns est une arme dont l’es­thé­tique a été conçue pour pro­vo­quer une ré­ac­tion et qui doit beau­coup aux nou­velles tech­no­lo­gies de gra­vure ou en­core de re­cou­vre­ment des crosses par des films. La gra­vure cou­vrante et d’une très grande ori­gi­na­li­té est l’atout prin­ci­pal de cette arme, une gra­vure 100 % ani­ma­lière. L’express s’ap­pelle Sel­vag­gio (sau­vage), ce qui ex­plique que les ani­maux re­pré­sen­tés ici soient un san­glier, mais aus­si un loup, un grizz­ly et un aigle. Par­ti­cu­la­ri­té com­mune de ces quatre ani­maux : ils sont re­pré­sen­tés dans des pos­tures agres­sives et fran­che­ment in­ti­mi­dantes. D’au­tant que, si le thème de ce bes­tiaire est in­édit, sa re­pré­sen­ta­tion ne l’est pas moins. La gra­vure est faite au la­ser mais elle est bien réa­li­sée et a né­ces­si­té beau­coup de temps. Le ré­sul­tat est tout bon­ne­ment ex­tra­or­di­naire au sens lit­té­ral du mot. La crosse est l’autre « bi­zar­re­rie » de cette arme. Pas dans sa re­lime ni dans son qua­drillage mais dans sa fi­ni­tion. En lieu et place de la tra­di­tion­nelle ponce à l’huile, les bois de cette arme ont été re­cou­verts d’un film fa­çon marbre noir par im­mer­sion dans un bain spé­ci­fique. En dé­pit de ses ori­gi­na­li­tés es­thé­tiques, le Sel­vag­gio est, sur le plan mé­ca­nique, un express ita­lien su­per­po­sé et al­lé­gé « clas­sique » as­sez ty­pique de la pro­duc­tion ita­lienne en la ma­tière. Tout d’abord, la bas­cule est réa­li­sée en er­gal. Il s’agit donc d’une arme al­lé­gée même si elle pèse 3 ki­los. La bas­cule er­gal com­porte quelques élé­ments en acier, comme l’in­sert des ton­nerres et les tou­rillons de bas­cu­lage. Le ver­rouillage bas et large est lui aus­si re­pré­sen­ta­tif du reste de la pro­duc­tion trans­al­pine. En re­vanche, il est plus rare de ren­con­trer un pontet et un de­vant fer en acier sur des armes al­lé­gées. Un choix que l’on re­trouve aus­si sur les ca­nons fret­tés qui certes ne me­surent que 55 cm, ce qui est suf­fi­sant avec un 8x57 JRS, mais dont la bande in­ter­mé­diaire est conti­nue de la bouche à la chambre. La mo­no­dé­tente est mé­ca­nique. Le quart de bande de vi­sée de 21 cm me­sure 7 mm de large et est pro­fon­dé­ment strié. Les or­ganes de vi­sée ou­verte (une hausse en V sou­li­gnée de deux in­serts vert fluo et d’un point in­fé­rieur blanc) et le gui­don (une fibre op­tique rouge cy­lin­drique) sont im­man­quables. À 3 000 eu­ros, ce Sel­vag­gio se po­si­tionne comme un express de dé­but de moyenne gamme avec de so­lides ar­gu­ments es­thé­tiques. Sa gra­vure est réel­le­ment éton­nante et sé­dui­ra ceux qui en ont as­sez du sem­pi­ter­nel trio – cerf, che­vreuil, san­glier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.