Sur­prise ar­den­naise

Connaissance de la Chasse - - Courrier -

Je vous adresse ci-joint la pho­to d’un cerf por­tant pas moins de 20 cors. Cet ani­mal a été pré­le­vé par M. Hubert Mo­vet, lors d’une bat­tue qui se dé­rou­la le 4 oc­tobre der­nier en fo­rêt ou­verte de Bel­val (Ar­dennes). » Marc We­ber, par mail Un bien jo­li cerf en ef­fet, et nous ne pou­vons que fé­li­ci­ter l’heu­reux ti­reur. Sans émettre le moindre doute quant à la qua­li­té de sa chasse qui fut pro­ba­ble­ment exal­tante, et tout en fé­li­ci­tant l’heu­reux chas­seur, l’hon­nê­te­té nous im­pose de vous pré­ci­ser ce qui suit. L’ex­pé­rience nous pousse à for­mu­ler quelques ré­serves quant à l’ar­chi­tec­ture de la ra­mure de cet ani­mal. Bien que ce­lui-ci ait été pré­le­vé en fo­rêt ou­verte, sa ra­mure n’est pas sans rap­pe­ler celle des grands cer­vi­dés is­sus d’éle­vage. Ces der­niers, par le fait même de l’éle­vage, de l’ali­men­ta­tion four­nie, voire de ma­ni­pu­la­tions gé­né­tiques, sont sou­vent por­teurs de bois pré­sen­tant un grand nombre d’an­douillers, nombre « anor­mal ». L’une de nos sources nous in­forme que de tels ani­maux se­raient sus­cep­tibles d’évo­luer sur le sec­teur concer­né. Souche na­tu­relle ? Cerf d’éle­vage échap­pé ou lâ­ché d’un parc de re­pro­duc­tion ? Nous ne sau­rions nous pro­non­cer avec exac­ti­tude. Seule une ana­lyse ADN per­met­tra de dé­ter­mi­ner pré­ci­sé­ment l’ori­gine. Une chose est sûre : bien qu’im­pres­sion­nants, les tro­phées aux ori­gines non na­tu­relles ne sont pas ho­mo­lo­gables par les sys­tèmes de co­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.