Bren­neke Ba­sic LA PE­TITE SOEUR DES TIG ET TUG

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat « Spécial Balles » -

Faut-il pré­sen­ter Bren­neke ? La vé­né­rable firme al­le­mande, créa­trice de la balle pour armes lisses la plus cé­lèbre et sans doute la plus uti­li­sée, est aus­si la mère des Tig et Tug, puis plus ré­cem­ment des Tog et Tag. On lui doit aus­si quelques ca­libres comme… le 7x64, le 8x64 S et le 9,3x64, ex­cu­sez du peu ! La Ba­sic ap­pa­rue il y a deux sai­sons est à l’op­po­sé de ces créa­tions qui ont été pen­sées pour ré­vo­lu­tion­ner le monde de la chasse en leur temps, car il s’agit d’une balle clas­sique, conven­tion­nelle à che­mise cui­vrée et noyau de plomb tra­di­tion­nel, en­ten­dez par là non sou­dé. Cette balle lourde est des­ti­née à se dé­for­mer et à cham­pi­gnon­ner ra­pi­de­ment. Son ob­jec­tif : ar­rê­ter un ani­mal lan­cé. Voi­là pour­quoi elle est clai­re­ment des­ti­née à la bat­tue de grand gi­bier. Le pro­fil de cette balle n’est d’ailleurs pas sans rap­pe­ler ce­lui des Tig et Tug, sans pointe ar­rière Tor­pe­do ni double noyau mais avec une pointe ronde et plomb, un bord tran­chant et une can­ne­lure de main­tien. La pointe ronde fa­vo­ri­se­ra la pé­né­tra­tion, même à courte dis­tance. Le re­bord tran­chant joue­ra le rôle d’em­por­te­pièce sur la peau et fa­vo­ri­se­ra ain­si l’hé­mor­ra­gie. Le noyau de plomb est dur­ci pour gar­der le maxi­mum de co­hé­sion. En­fin, la gorge de ser­tis­sage as­sure éga­le­ment une ré­ten­tion de la masse du pro­jec­tile après l’im­pact et du­rant la tra­ver­sée de la cible. La Ba­sic est pour le mo­ment dis­po­nible en .300 Win Mag (12 g) avec une vi­tesse de 930 m/s et en 8x57 JRS (13 g) à 740 m/s.

Comme son nom l’in­dique voi­là une balle clas­sique, « à l’an­cienne », mais aus­si éco­no­mique pour la bat­tue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.