Win­ches­ter Po­wer Max LE NOYAU SOU­DÉ EN MASSE

Connaissance de la Chasse - - Guide D’achat « Spécial Balles » -

La Po­wer Max Bon­ded est une balle d’ap­pa­rence simple, comme l’Oryx ou la Su­per Ham­me­rhead. Des­ti­née à la chasse de tous les grands ani­maux (en fonc­tion du ca­libre bien sûr) à l’af­fût comme en bat­tue, elle est dis­po­nible du ca­libre .243 au ca­libre .338. Sa che­mise d’épais­seur crois­sante (de l’avant vers l’ar­rière) et le noyau de plomb dur­ci sont sou­dés par un pro­ces­sus ther­mo­chi­mique (comme l’Oryx) qui ga­ran­tit une ré­ten­tion de poids maxi­male pour une pé­né­tra­tion im­por­tante quel que soit l’angle. La par­tie an­té­rieure de la che­mise est ra­bat­tue sur le noyau (à la Vul­kan) pour pro­té­ger la pointe creuse lors des ma­ni­pu­la­tions et re­tar­der l’ex­pan­sion tant que la balle n’est pas au con­tact du muscle. Une fois au con­tact des tis­sus aqueux, l’ex­pan­sion est ra­pide avec un trans­fert maxi­mum d’éner­gie. L’épais­seur crois­sante de la che­mise contrôle l’ex­pan­sion en fonc­tion de la vi­tesse d’im­pact. À courte dis­tance, celle-ci peut at­teindre deux fois le dia­mètre ini­tial. Bien des­si­née, c’est une balle qui est loin d’être ri­di­cule à plus de 200 m. Lorsque la vi­tesse chute, sa ca­pa­ci­té vul­né­rante est plus éle­vée à ca­libre égal que celle des balles ho­mo­gènes. Un point à consi­dé­rer lors­qu’on pra­tique une chasse va­riée avec la même arme. Une bonne balle en­car­tou­chée par Win­ches­ter et pro­po­sée à prix rai­son­nable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.