Constat alar­mant des scien­ti­fiques

Connaissance de la Chasse - - Étranger -

Une étude me­née de­puis deux dé­cen­nies sur 47 po­pu­la­tions de lions par une équipe de scien­ti­fiques amé­ri­cains et pu­bliée très ré­cem­ment dans le ma­ga­zine Pro­cee­dings of the Na­tio­nal Aca­de­my of Sciences laisse en­tre­voir en de nom­breux en­droits la dis­pa­ri­tion de la moi­tié des po­pu­la­tions léo­nines d’ici une ving­taine d’an­nées. En­vi­ron 200 000 au mi­lieu du XX siècle, les e grands fé­lins ne se­raient plus que 20 000 de nos jours et pour­raient être ré­duits à 10 000 en 2035. Co-au­teur du rap­port, le doc­teur Phi­lip Han­schel an­nonce que le lion ne sur­vit que sur 25 % de son aire de ré­par­ti­tion his­to­rique. La si­tua­tion la plus dé­sas­treuse concerne l’Afrique de l’Ouest et cen­trale où on en­re­gistre 350 in­di­vi­dus dans le Com­plexe W-Ar­lyPen­da­ja­ri (Wap), aux confins du Bé­nin, du Bur­ki­na Fa­so et du Ni­ger et 250 dans le com­plexe de la Bé­noué, au Ca­me­roun. Ces ef­fec­tifs pour­raient di­mi­nuer de moi­tié d’ici vingt ans. A con­tra­rio, au Bots­wa­na, en Na­mi­bie, en Afrique du Sud et au Zim­babwe, le lion se mul­ti­plie et se porte bien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.