Un mas­sif, deux plans de ges­tion

Connaissance de la Chasse - - Au Sanglier -

Pour­quoi faire simple ! L’exemple de ré­gle­men­ta­tion ad­mi­nis­tra­tive que connaissent les amo­dia­taires de lots en fo­rêt de Retz est peu ba­nal. « Nos lots sont tous les deux si­tués à che­val sur les dé­par­te­ments de l’Oise et de l’Aisne. Mal­heu­reu­se­ment pour nous, les deux fé­dé­ra­tions concer­nées n’ont pas les mêmes mo­da­li­tés de ges­tion. Ain­si, alors que notre plan de chasse est an­nuel dans l’Oise, il est trien­nal dans l’Aisne. Mais ce­la va plus loin. Avant la mise en place du sys­tème de ré­ci­pro­ci­té des bra­ce­lets, il nous fal­lait va­li­der le dé­par­te­ment en fonc­tion du lieu du tir et y ap­po­ser le bon bra­ce­let. Ce n’est pas évident lorsque cer­taines par­celles fo­res­tières sont el­les­mêmes si­tuées entre deux dé­par­te­ments ! La po­li­tique dif­fère éga­le­ment dans les mo­da­li­tés d’agrai­nage, puisque l’Oise l’in­ter­dit à comp­ter du 15 no­vembre (jus­qu’à la fin de la sai­son de chasse) alors que l’Aisne l’au­to­rise. Glo­ba­le­ment, chaque jour­née de chasse oc­ca­sionne deux heures de tra­vail ad­mi­nis­tra­tif ! », té­moigne Jean-Claude Mar­tin, le se­cré­taire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.