Mou­flon ja­loux

Connaissance de la Chasse - - Courrier -

C’est lors d’un sé­jour de chasse dans les Py­ré­nées, or­ga­ni­sé par Ac­téon, qu’un chas­seur es­pa­gnol a pu pré­le­ver cet éton­nant mou­flon. Après une pre­mière ob­ser­va­tion et une ap­proche exal­tante de plus d’une heure, le chan­ceux ti­reur a ré­col­té, à quelque 245 m, ce su­jet âgé de 9 ans se­lon notre es­ti­ma­tion. Il nous au­ra fal­lu plus de 30 mi­nutes pour ac­cé­der à la dé­pouille de l’ani­mal et dé­cou­vrir ce sur­pre­nant cor­nage. Nous pen­sons que l’état des cornes est sur­ement dû aux com­bats lors du rut. » Tho­mas Gar­nier, tech­ni­cien et guide Ac­téon, Sa­ra­mon (Gers)

Une telle usure du cor­nage est, en ef­fet, d’ori­gine trau­ma­tique. Les deux cornes étant toutes deux abi­mées, nous ne pou­vons en­vi­sa­ger l’hy­po­thèse d’une bles­sure par balle. De la même fa­çon, une chute n’au­rait sans doute pas pro­vo­qué des al­té­ra­tions aus­si sy­mé­triques. Ces lé­sions fron­tales sont as­su­ré­ment la marque d’un vieux mou­flon au com­por­te­ment ter­ri­to­rial, s’étant af­fron­té à de nom­breuses re­prises avec ses congé­nères en pé­riode de rut (oc­tobre/no­vembre).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.