Ce que prennent vrai­ment les tendeurs

Connaissance de la Chasse - - Malgré Le Temps -

D’après les der­nières sta­tis­tiques, le quo­ta (2000 van­neaux) al­loué pour l’en­semble des 16 ten­de­ries ar­den­naises est ra­re­ment at­teint. Une étude réa­li­sée en 2002, et com­man­dée par la Fdc des Ar­dennes, ré­vèle que le pré­lè­ve­ment moyen annuel par va­gno­li se­rait de 85 oi­seaux, soit 63 % de son quo­ta (136/ins­tal­la­tion). Une paille com­pa­rée aux der­niers chiffres de l’Oncfs (sai­son 1998-1999) concer­nant le pré­lè­ve­ment de van­neaux hup­pés par la chasse sur le ter­ri­toire na­tio­nal : 435690. La « pe­ti­tesse » de ce pré­lè­ve­ment au fi­let s’ex­pli­que­rait en par­tie par l’in­adé­qua­tion de la pé­riode lé­gale de chasse. En ef­fet, lorsque la ten­de­rie était au­tre­fois au­to­ri­sée entre le 14 juillet et le 15 avril, 90 % des prises étaient réa­li­sées en mars. « Le mois de mars est le mois où les tem­pé­ra­tures re­montent et où les vents passent à l’ouest. C’est tra­di­tion­nel­le­ment le mois du va­gno­li », ex­plique An­dré Thé­ret, ten­deur de­puis 70 ans. Au fi­nal, la poi­gnée de tendeurs de van­neaux réa­lise au­jourd’hui 0,25 % du pré­lè­ve­ment na­tio­nal (soit 1195 oi­seaux).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.