Quatre gé­né­ra­tions d’ar­mu­riers

Connaissance de la Chasse - - Actus & Nouveautés -

Laurent Riffaut, di­plô­mé de l’École d’Ar­mu­re­rie de Liège, s’ap­prête à souf­fler les 120 bou­gies de l’ar­mu­re­rie fa­mi­liale. De père en fils, quatre gé­né­ra­tions d’ar­mu­riers se sont suc­cé­dé ici de­puis qu’Henri, le fon­da­teur, s’est ins­tal­lé en 1896 à Or­bec, en plein coeur du Pays d’Auge, à 50 km de Deau­ville. Bri­co­leur hors pair, il se­ra re­mar­qué par les cé­lèbres frères Mi­che­lin puis­qu’il au­ra le pri­vi­lège d’être une adresse con­seillée dans la pre­mière édi­tion de 1900. À l’époque, l’ar­que­bu­sier ven­dait aus­si des voi­tures ! En 1921, son fils Camille, le grand-père de Laurent, prend la suite. Il dé­ve­lop­pe­ra le com­merce des cycles, la pêche et le char­ge­ment des car­touches pour armes lisses. C’est en 1955 que Jacques, ar­mu­rier re­con­nu et troisième gé­né­ra­tion, agran­dit le ma­ga­sin et in­dus­tria­lise la pro­duc­tion des car­touches. La chasse se­ra le thème ex­clu­sif du ma­ga­sin. De­puis 1993, et son re­tour de Liège, Laurent oeuvre à l’ar­mu­re­rie fa­mi­liale. En as­so­cia­tion avec son père, il dé­place la car­tou­che­rie en de­hors de la ville et pro­duit plus de 30 000 car­touches par jour. En 1996, pour le cen­te­naire du ma­ga­sin, L’ar­mu­re­rie crée le pre­mier stand de tir sur san­glier cou­rant de Nor­man­die. De­puis 2011, l’ar­mu­re­rie s’est dé­ve­lop­pée sur une sur­face de 980 m2, 4 ar­mu­riers di­plô­més de Liège sont à la dis­po­si­tion des clients. Et sur­tout sur place on trouve deux stands de tir, le pre­mier à 50 mètres pour le ré­glage des ca­ra­bines et op­tiques et le fa­meux Cy­né­tir, stand de concep­tion al­le­mande où l’on tire à balles réelles, avec sa propre arme dans une salle de ci­né­ma de 250 m2. Pour fê­ter ses 120 ans, l’ar­mu­re­rie Riffaut or­ga­nise des portes ou­vertes les 25 et 26 juin. Rens. : 02 31 32 80 25 et sur www.riffaut.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.