Très ren­table bou­que­tin es­pa­gnol

Connaissance de la Chasse - - On En Parle -

Sur le plan bio­lo­gique, la Ca­pra py­re­nei­ca, dit bou­que­tin ibé­rique, se dé­cli­nait en 4 sous-es­pèces. Deux ont dis­pa­ru : py­re­nei­ca (Py­ré­nées) et lu­si­ta­ni­ca (Ga­lice et nord du Por­tu­gal). Vic­to­riae (sier­ras de Gre­dos) et his­pa­ni­ca (mas­sifs al­lant de Gi­bral­tar au sud de Bar­ce­lone) sont tou­jours pré­sentes. Cer­tains scien­ti­fiques es­timent même qu’il n’y au­rait qu’une seule et même sou­ses­pèce en Es­pagne. Ce­pen­dant, les Es­pa­gnols savent de­puis plu­sieurs dé­cen­nies vendre leurs bou­que­tins, qu’ils ont dé­cli­nés en quatre « sou­ses­pèces » : Gre­dos, Be­ceite, Ron­da et Sier­ra Ne­va­da. « 70 000 eu­ros, c’est le mon­tant re­cord dont dut s’ac­quit­ter un chas­seur pour avoir ti­ré un bou­que­tin ibé­rique der­niè­re­ment, pré­cise An­tho­ny Ovi­ni, guide spé­cia­li­sé dans la chasse de mon­tagne (Ovi­ni Ex­pé­di­tions). La po­pu­la­tion to­tale de bou­que­tins ibé­riques est of­fi­ciel­le­ment es­ti­mée à en­vi­ron 36000 in­di­vi­dus. Pour l’an­née der­nière, le pré­lè­ve­ment an­nuel de bou­que­tins en Es­pagne est de 2500 mâles, soit 6 mil­lions d’eu­ros par an, uni­que­ment li­cences. À ce­la se ra­joutent toutes les re­tom­bées sur l’éco­no­mie lo­cale qui pro­fite à cette ac­ti­vi­té : hô­te­liers, res­tau­ra­teurs, guides de chasse, et le tou­risme lo­cal. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.