Un clas­sique très mo­derne

Connaissance de la Chasse - - Courrier -

Le Trai­té de vé­ne­rie de Jacques d’Yau­ville en est as­su­ré­ment un. Pu­blié en 1788 et consa­cré au seul courre du cerf, ce livre est le dernier témoignage de ce que fut la vé­ne­rie royale. Louis XV et Louis XVI étaient des ve­neurs hors pair à qui on ne la fai­sait pas. L’au­teur, Jacques d’Yau­ville, fut at­ta­ché pen­dant 56 ans à la Vé­ne­rie du Roi. De condi­tion trop mo­deste pour être grand ve­neur du royaume, charge ré­ser­vée à la fa­mille royale, ses qua­li­tés ex­cep­tion­nelles le firent si bien re­mar­quer que Louis XV créa pour lui en 1771 le titre de Pre­mier ve­neur et de com­man­dant de la Vé­ne­rie du Roi. Ce trai­té, mer­veille re­mar­qua­ble­ment bien écrite, est tou­jours d’ac­tua­li­té. L’édi­tion ori­gi­nelle fut ré­ser­vée aux membres de la Vé­ne­rie du Roi, et ja­mais mise dans le com­merce. Les beaux exem­plaires en re­liure d’époque sont très rares, heu­reu­se­ment il y eut plu­sieurs ré­édi­tions que je vous in­vite à dé­cou­vrir. Une le­çon d’his­toire au­tant qu’un re­mar­quable trai­té. Hubert Le­bau­dy

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.