1- D’abord, l’eau

Connaissance de la Chasse - - Territoire Accueillant -

Amé­na­ger un ma­rais en zone de pla­tières né­ces­site d’avoir ac­cès à l’eau, tant d’un point de vue ty­po­lo­gique que ju­ri­dique. Dans tous les cas, une étude hy­dro­lo­gique, aus­si som­maire soit-elle, se­ra né­ces­saire afin de sa­voir où prendre l’eau (si ce­la est au­to­ri­sé) et comment l’éva­cuer. Au cours d’une même saison, la ges­tion de l’eau se dé­cline en ef­fet en trois phases bien dis­tinctes : - ame­ner le précieux li­quide quelque temps avant l’ouverture ; - le main­te­nir à son ni­veau idéal pen­dant la saison ; - le res­ti­tuer jus­qu’à l’as­sè­che­ment. L’ap­port est pri­mor­dial car sans eau, pas de bé­cas­sines. Ce ra­vi­taille­ment se fe­ra soit en dé­ri­vant l’eau cou­rante, soit par la créa­tion de puits ar­té­siens, soit en­core par un sys­tème de pompes et de tuyaux re­liés à une ri­vière ou un ca­nal. Quelle

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.