Rouge est la piste

Connaissance de la Chasse - - Un Solitaire Et Son Page -

Pré­sident de l’Unu­cr de­puis 2015, Claude Hubert est avant tout un homme de ter­rain, consa­crant chaque saison à re­cher­cher le gi­bier bles­sé. Nous l’avons sui­vi sur la piste de sang. À l’usage de tous les chas­seurs de grand gi­bier.

L’im­po­sant rond semble mal tra­cé. Deux hommes, lé­gè­re­ment en re­trait, se dé­tachent, bri­sant le cercle. Alors que les chas­seurs muets écoutent les consignes pour la pro­chaine bat­tue, Claude Hubert et Mat­thieu For­get gardent leur tête pen­chée sur deux feuilles blan­châtres. « L’une est une fiche de re­cherche et l’autre, le plan du ter­ri­toire », ex­plique Claude Hubert, fi­gure de la re­cherche du gi­bier bles­sé dans les Ar­dennes. Son ré­cent titre de pré­sident de l’Union na­tio­nale pour l’uti­li­sa­tion de chien de rouge (Unu­cr) n’est que l’abou­tis­se­ment d’un long par­cours ini­tié dès les an­nées 70. De­puis cette époque, il se consacre à cet art « obs­cur ». Sé­rieux et hu­mi­li­té ré­sument le per­son­nage qui, dé­pas­sant son mil­lième ani­mal re­trou­vé, tem­père : « Je rate en­core des ani­maux im­man­quables. » Claude Hubert ne connaît pas la pos­ture po­li­ti­cienne. C’est avant tout l’un des conduc­teurs de chien de sang les plus ex­pé­ri­men­tés en France.

Comme bien des conduc­teurs, le pré­sident de l’Unu­cr par­raine un jeune conduc­teur. Mathieu For­get ob­serve avec lui le tra­vail du chien de sang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.