Pre­mier maillon de la re­cherche : le ti­reur

Connaissance de la Chasse - - Un Solitaire Et Son Page -

L’Unu­cr pro­duit chaque an­née un bi­lan de la saison. La qua­li­té de ce tra­vail est sim­ple­ment re­mar­quable, tant par la quan­ti­té d’in­for­ma­tions que par leur in­té­rêt. Il se­rait trop long d’en ex­po­ser l’in­té­gra­li­té du conte­nu, mais les chas­seurs pra­ti­quant la bat­tue doivent en connaître cer­tains points. Par­mi les 23 584 fiches sai­sies (par 729 conduc­teurs), il res­sort « des chiffres qui in­ter­pellent ». Ain­si, 17 % des contrôles avec le chien de sang montrent que le gi­bier est ef­fec­ti­ve­ment bles­sé. 11 % des contrôles se ter­minent par une réus­site. 45 % de réus­site sur les bles­sés dé­tec­tés di­rec­te­ment par le chas­seur, et cette pro­por­tion passe à 52 % de réus­site sur les bles­sés at­tes­tés après tra­vail du chien de rouge. « Le chas­seur se fo­ca­lise trop sur le sang, ex­plique Claude Hubert. Beau­coup et c’est ga­gné, rien et c’est fi­chu : c’est faux ! Une balle de ve­nai­son, par exemple, saigne beau­coup au dé­part, puis se ta­rit ra­pi­de­ment. À l’in­verse, une balle qui rentre dans l’épaule et qui ne res­sort pas se­ra très ef­fi­cace mais lais­se­ra peu de sang. Gar­dons deux règles : res­ter tran­quille lors de la quête d’in­dices et se concen­trer aus­si sur la re­cherche de poils cou­pés. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.