Com­bat au som­met

Connaissance de la Chasse - - Photos Choc -

Oc­tobre 2014. Marc Lon­guet est en vil­lé­gia­ture au Ke­nya, plus pré­ci­sé­ment dans le Ma­sai Ma­ra, pour un sa­fa­ri-pho­to. De­puis une di­zaine de jours, son camp est éta­bli sur une rive de la ri­vière Ma­ra, dans le sec­teur de Mu­sia­ra. Non loin de là, un groupe de lions, com­po­sé de deux grands mâles et de cinq lionnes, sta­tionne éga­le­ment près du cours d’eau. Cette troupe pro­fite des ré­gu­liers pas­sages à la nage de gnous et de zèbres pour se ser­vir co­pieu­se­ment par­mi les su­jets les plus fa­ti­gués par la tra­ver­sée. Le pho­to­graphe ra­conte : « Le jour où j’ai réa­li­sé cette scène, les fé­lins se re­po­saient près du ca­davre d’un jeune hip­po­po­tame qu’ils avaient tué pen­dant la nuit. Un peu à l’écart, un lion et une lionne s’ac­cou­plaient en­vi­ron toutes les 15 mi­nutes. De toute évi­dence, ces ébats à ré­pé­ti­tion ont, au bout d’un mo­ment, creu­sé l’ap­pé­tit de l’in­sa­tiable amant qui aban­don­na sa belle pour se rap­pro­cher de la table. C’est alors que le deuxième mâle a ju­gé bon d’al­ler « conter fleu­rette » à la lionne es­seu­lée. Peu en­clin à ac­cep­ter cet af­front, l’af­fa­mé est in­ter­ve­nu au plus vite et a dé­clen­ché une ba­garre très im­pres­sion­nante. Le face-à-face n’a pas du­ré plus d’une mi­nute, mais nous avons as­sis­té à une vé­ri­table dé­mons­tra­tion de force du do­mi­nant. Très vite, l’in­trus s’est cou­ché sur le dos en signe de sou­mis­sion, et tout est ren­tré dans l’ordre. » « La rai­son du plus fort est tou­jours la meilleure », cette mo­rale de la fable Le Loup et l’agneau de Jean de la Fon­taine est une gé­né­ra­li­té au coeur de la brousse. En voi­ci en­core un fla­grant exemple. Marc Lon­guet, avec Phi­lippe Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.