Consé­quences de la sé­che­resse

Connaissance de la Chasse - - Étranger -

À tra­vers une dé­cla­ra­tion à la presse da­tée du 10 juin 2016, William Ma­ba­sa, le porte-pa­role des parcs na­tio­naux sud-afri­cains, a fait sa­voir qu’en rai­son d’une ca­rence im­por­tante en herbe, une cam­pagne de ré­gu­la­tion de cer­taines es­pèces avait dé­bu­té dans plu­sieurs sec­teurs du cé­lèbre parc Kruger, no­tam­ment en son centre, de Sku­ku­za à la ri­vière Oli­phants. Ain­si, après la mort de 300 hip­po­po­tames à cause de la sé­che­resse, un pro­gramme de tir de 59 et 100 in­di­vi­dus est en cours de réa­li­sa­tion. De même, 200 buffles de­vraient éga­le­ment être abat­tus au cours de l’an­née. La viande des ani­maux éli­mi­nés est pour l’heure ven­due au per­son­nel du parc mais de­vrait être pro­chai­ne­ment dis­tri­buée gra­cieu­se­ment aux Ong qui of­fi­cient au­près des plus né­ces­si­teux vi­vant en pé­ri­phé­rie de la ré­serve.

La sé­che­resse en­traîne la ré­gu­la­tion de plu­sieurs es­pèces.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.