Un de­mi-oreillard, un !

Connaissance de la Chasse - - Photos Choc -

Les che­vreuils comptent par­mi les su­jets de pré­di­lec­tion de notre col­la­bo­ra­teur, le pho­to­graphe Mi­chael Breuer. C’est ain­si qu’au cours de l’été der­nier il s’est ren­du du cô­té du mas­sif de l’Oden­wald, à l’est du Rhin, pour mul­ti­plier les por­traits de pe­tits cer­vi­dés. Mais ce jour-là, les ani­maux se sont mon­trés très peu co­opé­ra­tifs, pas une image d’en­gran­gée du­rant la sor­tie du ma­tin. En poste le long d’une pâ­ture, Mi­chael s’ap­prête à rem­bal­ler son ma­té­riel quand il re­père, à quelques mètres de sa po­si­tion, un mou­ve­ment dans l’herbe. Ins­tinc­ti­ve­ment, il pointe alors son ob­jec­tif et voit émer­ger très len­te­ment ce ca­pu­cin qui dresse seule­ment une oreille et fixe l’hu­main d’un air as­sez sur­pris. D’au­cuns tra­duisent plu­tôt l’at­ti­tude de l’oreillard par de l’ir­ri­ta­tion. C’est en ef­fet de cette ma­nière que cer­tains com­por­te­men­ta­listes ani­ma­liers ana­lysent chez le la­pin do­mes­tique ce genre de port d’oreilles. Si nous nous ré­fé­rons

aux dires de ces « ex­perts », quand les deux oreilles sont cou­chées sur l’échine et que le su­jet est pla­qué ventre à terre, il faut y voir un signe de peur. Quand il a les deux pa­villons bien re­le­vés vers l’avant, le la­go­morphe est à l’écoute.

Et donc, comme sur l’image pré­sen­tée ici, lors­qu’une seule des oreilles est bien droite, poin­tant vers l’avant, et que l’autre est cou­chée, ce­la in­dique une forme d’ir­ri­ta­tion. Mais ce qui vaut pour le la­pin do­mes­tique est-il aus­si de mise pour le « rou­quin » ? Nous ne sau­rions ré­pondre. Avant ces sa­vantes ex­pli­ca­tions, nous sa­vions que le lièvre sur ses fins (en vè­ne­rie no­tam­ment) porte queue et oreilles basses. Nous avions par ailleurs consta­té qu’aux aguets, il dresse ses pa­villons et les oriente in­dé­pen­dam­ment dans les di­rec­tions dif­fé­rentes pour lo­ca­li­ser les sons. Ces vé­ri­tables ra­dars pi­votent de 190° vers l’ex­té­rieur. Au gîte, il garde les oreilles ra­bat­tues sur le dos. M. Breuer, avec P. Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.