Comme un grand bond en avant

Connaissance de la Chasse - - La Une -

En Afrique, les ma­gis­trats — plus connus sous le nom de co­lobes — se ren­contrent d’ouest en est et du nord au sud. Ce­lui-ci, fo­res­tier, un gué­ré­za, a été pho­to­gra­phié par Charles Du­gas de la Bois­son­ny, guide pour la com­pa­gnie Fa­ro-West-Lo­bé­ké dans le sud-est du Ca­me­roun. Une ré­gion tout par­ti­cu­liè­re­ment fa­vo­rable aux singes al­lant du pe­tit cer­co­pi­thèque au go­rille en pas­sant par les chim­pan­zés. Diurnes et ar­bo­ri­coles, il est à no­ter que les gué­ré­zas sont les plus grands des co­lobes (lon­gueur de 45 à 72 cen­ti­mètres, la queue pou­vant at­teindre 1 mètre pour un poids de 5 à 14,5 kg). Et si au­tre­fois on pen­sait que les re­pré­sen­tants de l’es­pèce ne man­geaient que des feuilles, il est avé­ré au­jourd’hui qu’ils consomment éga­le­ment des graines, des fruits, des ar­thro­podes et comme ici des len­tilles d’eau. Un mets que ce­lui-ci semble par­ti­cu­liè­re­ment af­fec­tion­ner puis­qu’il a pris et prend des risques (les co­lobes sont la proie des léo­pards, des chim­pan­zés et des ra­paces) pour ac­cé­der et sta­tion­ner sur ce pieu iso­lé et à dé­cou­vert. Un pieu qu’il a cer­tai­ne­ment at­teint grâce à un bond ma­gis­tral et pré­cis de­puis la berge ou un arbre en­vi­ron­nant comme seuls les singes fo­res­tiers savent le faire. Charles Du­gas de la Bois­son­ny, avec Oli­vier But­tin

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.