Grands car­nas­siers, chasse dé­sor­mais in­ter­di­teen Rou­ma­nie

Connaissance de la Chasse - - Shoppingpetite mer -

Alors qu’au­cun bruit de cou­loir n’avait fil­tré, le gou­ver­ne­ment rou­main a dé­ci­dé, le 4 oc­tobre der­nier, de fer­mer pu­re­ment et sim­ple­ment la chasse à l’ours brun, au lynx, au loup et au chat sau­vage. Pour rap­pel, les quo­tas de tir pré­vus pour 2016 étaient de 550 ours, 600 loups et 500 lynx dans le cadre des dom­mages cau­sés aux hommes ou aux trou­peaux. Mais, se­lon cer­taines voix, les comp­tages per­met­tant d’éta­blir ces plans de chasse étaient par­ti­cu­liè­re­ment sur­es­ti­més. Des di­zaines de fo­res­tiers et de res­pon­sables cy­né­gé­tiques lo­caux ont d’ailleurs été condam­nés pour cor­rup­tion. De plus, la pres­sion de plus en plus forte de mou­vances éco­lo­gistes pour la pro­tec­tion des ani­maux a pas­sa­ble­ment in­fluen­cé la dé­ci­sion. Pour Cris­ti­na Pas­ca-Pal­mer, la mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment, cette in­ter­rup­tion va per­mettre de re­mettre les choses sur la bonne voie, confor­mé­ment à la di­rec­tive eu­ro­péenne « Ha­bi­tats ». Une uni­té de­vrait être mise en place pour éva­luer les nui­sances en­gen­drées par les grands car­ni­vores aux éle­veurs. Cer­tains ani­maux pour­raient faire l’ob­jet de re­prises et de dé­pla­ce­ments tan­dis que des pré­lè­ve­ments contrô­lés par l’Etat de­vraient être ren­dus pos­sibles dans cer­tains sec­teurs. Affaire à suivre.

L’ours brun n’est pour l’heure plus chas­sable en Rou­ma­nie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.