Où l’on re­parle de contrô­ler les armes

Connaissance de la Chasse - - Actus & Nouveautés -

C’est nos confrères du Fi­ga­ro.fr qui ont le­vé le lièvre. Le mi­nis­tère de l’In­té­rieur va pro­chai­ne­ment inau­gu­rer à Nan­terre un nou­veau ser­vice cen­tral des armes. Là, moins de cin­quante « spé­cia­listes des armes » se­ront réunis pour veiller à la bonne « ges­tion des ac­qui­si­tions et dé­ten­tions d’armes ». Les ar­mu­riers et les chas­seurs ti­reurs sont pré­ve­nus, ce ser­vice cen­tral va mieux contrô­ler les ac­qui­si­tions d’armes de toutes les ca­té­go­ries. Ce nou­veau ser­vice agi­ra en to­tale concer­ta­tion et en liens per­ma­nents avec les mi­nis­tères des Finances pour les douanes, de l’En­vi­ron­ne­ment pour la par­tie chasse, et des Sports pour les li­cen­ciés des FFBT et FFT et le « banc na­tio­nal d’épreuve » de Saint-Étienne. Le gou­ver­ne­ment rap­pelle afin de jus­ti­fier ce nou­veau ser­vice que les sai­sies d’armes se sont ac­crues consi­dé­ra­ble­ment de­puis 2010, pas­sant de 2 722 à cette date à 6 288 fin 2015. 600 armes étaient illé­ga­le­ment dé­te­nues par­mi les­quelles on dé­nombre 80 armes de guerre. D’ailleurs, cer­tains fu­sils mi­trailleurs dé­mi­li­ta­ri­sés sont dé­sor­mais in­ter­dits, tout comme les séances de tirs avec des armes mi­li­taires type Ka­lach­ni­kov. Est-ce que ce­la suf­fi­ra pour évi­ter les trafics, lut­ter contre le grand ban­di­tisme et le ter­ro­risme ? Pas sûr une fois en­core. Il est rare en ef­fet que les ac­qui­si­tions d’armes en lien avec les pré­fec­tures le soient à des fins mal­veillantes. Ces achats­là se passent sou­vent à l’abri d’une cave et loin de tout livre de po­lice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.