La Com­mis­sion eu­ro­péenne

Connaissance de la Chasse - - Actus & Nouveautés -

Après deux an­nées d’éva­lua­tion, la Com­mis­sion eu­ro­péenne a dé­ci­dé, le 7 dé­cembre der­nier, de conser­ver en l’état les contro­ver­sées di­rec­tives Oi­seaux et Ha­bi­tats à l’ori­gine, rap­pe­lons-le, du ré­seau Na­tu­ra 2000. Cette dé­ci­sion ren­force donc l’idée de pro­tec­tion com­plète d’en­vi­ron 20 % du ter­ri­toire de l’UE. La mo­di­fi­ca­tion de l’in­ter­pré­ta­tion de ces di­rec­tives au­rait pu, par ailleurs, fa­vo­ri­ser la lé­ga­li­sa­tion de la chasse du gi­bier d’eau et plus par­ti­cu­liè­re­ment celle des oies grises en fé­vrier. Mais la cam­pagne mas­sive des Ong en­vi­ron­ne­men­ta­listes ra­di­cales a eu rai­son des es­poirs des chas­seurs. Il va sans dire qu’une pro­tec­tion in­té­grale des sites Na­tu­ra 2000 im­pac­te­ra for­cé­ment à un mo­ment ou à un autre les ac­ti­vi­tés cy­né­gé­tiques en­core en place. Pour la pe­tite his­toire, le ré­seau Na­tu­ra 2000 n’est ac­tuel­le­ment fi­nan­cé qu’à hau­teur de 10 à 20 % du bud­get to­tal né­ces­saire. Se­lon les ex­perts, la mise en oeuvre des di­rec­tives est es­ti­mée à 5,8 mil­liards d’eu­ros par an. Ex­cé­dés par l’im­por­tance des dé­gâts en­gen­drés sur leurs cultures par les san­gliers, des ex­ploi­tants agri­coles du Gard se sont in­vi­tés, le 9 dé­cembre 2016, à une réunion de la Fdc 30 pour ex­pri­mer leur mé­con­ten­te­ment. Pré­sent lors de ce ras­sem­ble­ment, le dé­pu­té Pa­trice Prat s’est im­mé­dia­te­ment en­ga­gé à co­si­gner, avec ses confrères William Du­mas et Fa­brice Ver­dier, un cour­rier à l’in­ten­tion de Sé­go­lène Royal et de Sté­phane Le Foll. Dans cette lettre, il a été sti­pu­lé no­tam­ment que le pré­fet du Gard avait dé­jà, le 24 oc­tobre 2016, aler­té la mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment sur les pro­blèmes graves en­gen­drés par les sui­dés. Ce­lui-ci avait de­man­dé, à titre ex­pé­ri­men­tal, que soit mise en oeuvre en 2017 sur tout le dé­par­te­ment une ex­ten­sion de la pé­riode de des­truc­tion à tir du san­glier en tant que nui­sible pen­dant les mois d’avril et de mai et la pos­si­bi­li­té d’au­to­ri­ser son pié­geage sur les 68 com­munes les plus tou­chées. La mis­sive des trois dé­pu­tés a été re­mise en mains propres à la mi­nistre et a re­çu un ac­cueil fa­vo­rable dès le 12 dé­cembre 2016. Ma­dame Royal s’est en­ga­gée à faire une note en ce sens au pré­fet dans les jours sui­vants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.