M. Hu­lot, le cerf et le chas­seur

Connaissance de la Chasse - - Éditorial -

Ain­si, M. Hu­lot a été nom­mé mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment. Pré­ci­sé­ment mi­nistre de la « Tran­si­tion éco­lo­gique et so­li­daire ». De plus, il est l’un des trois mi­nistres d’État, se­cond dans la hié­rar­chie gou­ver­ne­men­tale, de­vant les mi­nistres de la Jus­tice, de la Dé­fense, de l’Éco­no­mie, etc., etc. Dé­jà Jacques Chirac le cour­ti­sait, et l’avait fait conseiller. Idem pour Fran­çois Hol­lande qui le nom­ma « en­voyé spé­cial pour la pla­nète ». Ces der­niers ain­si que Ni­co­las Sar­ko­zy pro­po­sèrent à l’homme le poste de mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment qu’il re­fu­sa. En contact de­puis un cer­tain temps avec M. Ma­cron, M. Hu­lot re­non­çait en juillet 2016 à la course pré­si­den­tielle et né­go­ciait le fu­tur ma­ro­quin.

À la tête du mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment, Ni­co­las Hu­lot est dé­sor­mais notre mi­nistre de tu­telle. Mer­veilleux. Sauf que… Sauf que M. Hu­lot dé­ve­loppe à l’égard de la chasse et des chas­seurs une aver­sion sin­gu­lière. Non pas une haine, mais un re­jet to­tal et franc. De plus, on ne peut pas dire qu’il se pas­sionne pour la ru­ra­li­té au sens le plus large, son re­gard sur le monde ru­ral étant ce­lui d’un pur ci­ta­din.

En oc­tobre 2002, M. Hu­lot s’ex­pri­mait sur l’éco­lo­gie, mais aus­si la chasse et les chas­seurs. Flo­ri­lège de ses ré­flexions pu­bliées dans le n° 318 de Connais­sance de la Chasse. « J’ai un prin­cipe de base : ôter la vie ne doit ja­mais être source ni de plai­sir, ni de spec­tacle. » « Si la chasse doit per­du­rer, elle de­vrait s’exer­cer se­lon des règles in­tan­gibles tant qu’elle exis­te­ra. » « J’ai tou­jours pen­sé que la chasse pour­rait être gé­rée uni­que­ment par des pro­fes­sion­nels. » « Je ne déses­père pas que le XXI e siècle voie la ré­duc­tion (non pas im­po­sée par la loi, mais jus­ti­fiée par une nou­velle éthique) de la chasse. » « Chaque fois que je peux dis­sua­der un en­fant de pra­ti­quer cette ac­ti­vi­té, j’en suis ra­vi. » « Au fond de moi, je n’aime pas la chasse. »

Vous me di­rez, en quinze an­nées l’in­di­vi­du peut avoir évo­lué. C’est vrai. D’ailleurs, M. Hu­lot n’est plus fa­na­tique des sports mé­ca­niques. De même, il n’est plus pas­sion­né par l’hé­li­co qu’il ai­mait tant pi­lo­ter. Au point que des Verts plus verts que lui-même l’avaient sur­nom­mé mé­cham­ment l’hé­li­co­lo­giste. M. Hu­lot agi­ra-t-il contre la chasse et les chas­seurs ? Bien sûr que non. Pas plus ses amis de l’Agence fran­çaise pour la bio­di­ver­si­té, dont il a sou­te­nu ac­ti­ve­ment la créa­tion. Donc, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Convain­cu de ce­la, M. Ma­cron an­non­ça aux pré­si­dents des Fdc lors de l’as­sem­blée gé­né­rale de la Fnc en mars der­nier « la réou­ver­ture des chasses pré­si­den­tielles », à la sur­prise gé­né­rale. Cette pro­messe ne se­ra pas évi­dente à réa­li­ser. En 1995, M. Hu­lot avait chu­cho­té à l’oreille de M. Chirac l’idée qu’il fal­lait sup­pri­mer ces mêmes chasses pré­si­den­tielles. Ce que fit le pré­sident si­tôt élu. Que fe­ra le nou­veau ?

« Il m’est tou­jours dif­fi­cile de dis­cu­ter avec un chas­seur, car je crois que nous avons deux re­gards dif­fé­rents, for­més et éri­gés sur des par­cours, des sen­si­bi­li­tés dif­fé­rentes et que nous au­rons tou­jours du mal à nous com­prendre, sans pour au­tant se trai­ter de tous les noms. Là où je vis il y a des cerfs, eh bien mon plai­sir est tel que lorsque j’en vois un, je peux res­ter deux heures à le re­gar­der. Or je crains qu’un chas­seur, de­vant le même spec­tacle, ne coure à sa voi­ture pour y cher­cher son fu­sil… » Ain­si Ni­co­las Hu­lot concluait-il son in­ter­view.

Der­nière mi­nute : M. Hu­lot vient de nom­mer Justine Rou­lot, jus­qu’alors sa­la­riée de l’as­so­cia­tion Hu­ma­ni­té et bio­di­ver­si­té (ex. Ras­sem­ble­ment des op­po­sants à la chasse-Ligue Roc), conseillère… chasse. Cha­cun ap­pré­cie­ra. Bonne lec­ture à toutes et à tous.

© M. Breuer

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.