20000, ce se­rait mieux

Connaissance de la Chasse - - On en parle -

On a long­temps cru que la lou­ve­te­rie pour­rait ju­gu­ler les in­suf­fi­sances ou man­que­ment des pré­lè­ve­ments cy­né­gé­tiques. « Au re­gard du bio­tope, la dou­zaine de lou­ve­tiers de notre dé­par­te­ment ne par­vien­dra pas à dé­truire les quelques mil­liers de san­gliers qui pa­raissent en trop dans le chep­tel glo­bal », ex­pli­quet-on à la fé­dé­ra­tion, dont le sou­hait se­rait de re­tom­ber à un pré­lè­ve­ment de 20 000 san­gliers. Quoi qu’il en soit, l’ins­tau­ra­tion de ces me­sures pour­rait bien ame­ner d’autres évo­lu­tions. À terme, il n’est pas in­ter­dit de pen­ser qu’une au­to­ri­sa­tion de chasse prin­ta­nière dé­li­vrée aux ex­ploi­tants agri­coles pour lut­ter contre les dé­gâts les pri­ve­rait d’une in­dem­ni­sa­tion fi­nan­cière. En ef­fet, com­ment ima­gi­ner que les chas­seurs paient des dé­gâts pour des per­sonnes ayant la pos­si­bi­li­té de ré­gu­ler elles-mêmes les ani­maux res­pon­sables ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.