« Ré­siste! Prouve que tu existes! »

Connaissance de la Chasse - - Photos Choc -

Pas­sion­nés par la pho­to­gra­phie des grands cer­vi­dés, Franck Pi­cot et son fils Ju­lien ont long­temps, et ex­clu­si­ve­ment, sillon­né leur Alsace na­tale en quête des cerfs de leur ré­gion, avant d’élar­gir ponc­tuel­le­ment le cercle de leurs re­cherches afin de réa­li­ser des cli­chés dans des am­biances dif­fé­rentes. C’est ain­si que par le biais d’un ré­seau de connais­sances le duo s’est ren­du à la fin avril 2017 en ré­gion pa­ri­sienne pour ten­ter de fi­ger des bal­lets de ra­mures au mi­lieu de champs de col­zas en fleurs. Par­ve­nir à réa­li­ser une photo par­faite d’un cerf dont seule la tête émer­ge­rait de la ma­rée jaune reste pour les deux chasseurs d’images une vé­ri­table ob­ses­sion. Ani­maux et cultures étaient pré­sents, res­taient à at­tendre le bon vou­loir des sujets. Ce jour-là, le troi­sième de leur vil­lé­gia­ture, un orage contraint père et fils à s’abri­ter dans leur vé­hi­cule. La fa­tigue des longues heures d’af­fût ai­dant, ils pro­fitent des ca­prices de la mé­téo pour s’as­sou­pir quelque peu.

À leur ré­veil, les hommes ont la sur­prise d’ob­ser­ver en plein dé­cou­vert tous les cerfs du clan. Ces der­niers mettent à pro­fit une éclair­cie pour se nour­rir de blé dans une par­celle en­ca­drée par des col­zas sans se sou­cier le moins du monde de la pré­sence de Franck et Ju­lien ni du bal­let in­ces­sant des vé­hi­cules sur la route en ar­rière-plan. Les pho­to­graphes-na­tu­ra­listes vont pas­ser ain­si 45 mi­nutes en com­pa­gnie des ani­maux. Ils ont choi­si de nous pro­po­ser cette image car elle sym­bo­lise à leurs yeux le choc entre deux mondes que tout op­pose : le sau­vage et la so­cié­té mo­derne. Ju­lien Pi­cot, avec Phi­lippe Aille­ry

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.