Un chien de rap­port obli­ga­toire ?

Connaissance de la Chasse - - Le Gibier D'Eau Autrement -

No­nobs­tant les fac­teurs cli­ma­tiques et le désa­gré­ment lié à l’iner­tie ci­né­tique plus faible de l’acier par rap­port au plomb, l’autre pro­blé­ma­tique sou­le­vée par les cher­cheurs est la part non né­gli­geable de res­pon­sa­bi­li­té du chas­seur dans son propre ré­sul­tat. Ain­si, la di­mi­nu­tion du pour­cen­tage de gi­biers bles­sés de­meure une vé­ri­table pro­blé­ma­tique et de mul­tiples ins­tances cy­né­gé­tiques concer­nées par l’in­ter­dic­tion des mu­ni­tions char­gées de plomb, cherchent les so­lu­tions pour amé­lio­rer les ré­sul­tats. C’est le cas aux États-Unis, en Grande-Bre­tagne où des for­ma­tions spé­ci­fiques sont mises en place, ou en­core au Da­ne­mark où les ser­vices d’un chien de rap­port sont de-

Au Da­ne­mark, il est in­ter­dit de chas­ser le gi­bier d’eau sans un re­trie­ver.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.