Blanc comme neige ?

Connaissance de la Chasse - - Le Courrier Des Lecteurs -

Une amie sué­doise, chez la­quelle il m’ar­rive par­fois de chas­ser, m’a ré­cem­ment fait suivre la pho­to de cet élan blanc prise dans le com­té de Värm­land (à l’ouest de Stock­holm) et qui dé­fraie la chro­nique dans son pays. In­for­ma­tion re­layée d’ailleurs voi­ci quelques jours par cer­tains mé­dias in­ter­na­tio­naux. Se­lon l’un d’eux, cette ré­gion abri­te­rait de 50 à 100 spé­ci­mens de la sorte sur un mil­lier comp­ta­bi­li­sés en Suède. » Al­bert La­rose, Dour­dan (Es­sonne)

Une image bien éton­nante que celle de cet élan to­ta­le­ment blanc. Al­bi­nos ou pas ? Telle est la ques­tion. Rap­pe­lons que l’al­bi­nisme est une par­ti­cu­la­ri­té gé­né­tique hé­ré­di­taire qui af­fecte la pig­men­ta­tion et se ca­rac­té­rise par un dé­fi­cit to­tal de pro­duc­tion de mé­la­nine. Les ani­maux at­teints de cette ma­la­die ont des yeux roses ou rouges. À la dif­fé­rence de Image rare que celle de cet élan en­tiè­re­ment blanc. Le com­té de Värm­land, en Suède, en abri­te­rait de 50 à 100.

l’al­bi­nisme, le leu­cisme touche tous les pig­ments et non la seule mé­la­nine. Il peut être to­tal ou par­tiel au ni­veau du pe­lage, mais les iris res­tent co­lo­rés et la ré­tine nor­ma­le­ment consti­tuée. Or, à re­gar­der de près cette pho­to, les yeux nous pa­raissent plus clairs que le phé­no­type nor­mal, certes, mais pas to­ta­le­ment dé­pig­men­tés. Rai­son pour la­quelle nous au­rions ten­dance à op­ter pour un ani­mal to­ta­le­ment leu­cis­tique plu­tôt qu’al­bi­nos.

On ima­gine sans mal l’émo­tion qu’a dû res­sen­tir cet heu­reux chas­seur au vé­cu d’une telle scène. Ani­mal ma­lin et crain­tif, Ca­preo­lus n’est en pas moins cu­rieux et très ter­ri­to­rial dès lors que sonne l’heure du rut. La chance a vou­lu qu’il s’agisse de sur­croît d’une belle tête bi­zarde. Ano­ma­lie vi­si­ble­ment due à une an­cienne frac­ture du pi­vot gauche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.